Jour 3 : WAT PHRA KAEW – Palais – Golden Temple

Réveil assez tôt ce matin et petit déjeuner copieux avant de partir (sushis, bouchées vapeur, œufs brouillés…). Nous décidons de gagner à pieds l’embarcadère de Sathorn qui est le plus proche de notre hôtel. Ce n’est pas loin, mais en l’absence de feux pour les piétons, les rues sont difficiles à traverser sans se faire écrabouiller. Une solution : suivre les thaïs qui se jettent en groupe devant les voitures, au principe que l’union fait la force !

Bangkok - trafic
Bangkok - bateau express

Bateau express jusqu’à la station Tha Chang. C’est un bateau plus rapide et moins cher que le bateau touristique (seulement 15 bahts le trajet) mais il n’est pas très adapté si on veut profiter du paysage car on est debout et tassés comme dans un métro aux heures de pointe. Aujourd’hui le Chao Phraya est secoué par de grosses vagues. Le trafic est dense avec les bateaux express qui sillonnent le fleuve dans les deux sens, les ferrys qui relient les deux berges, les remorqueurs qui tractent d’énormes barges chargées de marchandises, les long- boats (sortes de longues barques à moteur) qui font office de bateaux taxis, ainsi que les bateaux des hôtels (en forme de jonques) qui font traverser les touristes ou qui les déposent au niveau des embarcadères des lignes régulières. En débarquant, nous apercevons un énorme varan malais tranquillement installé sur un amoncellement de feuilles de jacinthes d’eau et de déchets divers charriés par l’eau boueuse de la rivière.

Bangkok - remorqueurs

Les remorqueurs avancent de front

Bangkok - remorqueurs
Bangkok - Chao Phraya river
Bangkok - Varan malais

Nous nous rendons directement vers l’enceinte du palais royal et nous sommes loin d’être les seuls à nous glisser dans la queue. Il y a un entonnoir lié à un contrôle de police : il faut passer dans un portique tout en montrant son passeport qui est photographié au passage. Ensuite des policiers effectuent une fouille classique des sacs. L’attente pour l’achat des tickets est par contre quasi inexistante car la plupart des visiteurs sont en groupes (une majorité d’asiatiques et surtout des chinois). Dans l’enceinte du palais la visite concerne surtout le Wat Phra Kaew (temple du Bouddha d’Emeraude). L’ensemble architectural est splendide. L’intérieur des murs d’enceinte est entièrement peint de scènes de la vie du prince Rama.

Bangkok - wat phra kaew

Les peintures sont très détaillées avec de nombreux personnages rehaussés de dorures.

Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew

Nous découvrons ensuite tout un ensemble de temples gardés par de gigantesques yaksha (des démons grimaçants). Les bâtiments sont richement décorés, très chargés (voire même un peu kitsch) mais la statuaire est fine et l’architecture élancée, si bien que l’ensemble est réellement joli. Seules choses un peu pénibles : la chaleur humide (l’orage n’est pas loin) et la foule compacte qui se déplace par vagues en suivant les petits drapeaux des guides. Les parties aériennes des bâtiments, remplies d’encorbellements, de niches et de statues, sont le royaume des oiseaux (pigeons, hirondelles, moineaux et martins tristes).

Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew

Quelques détails

Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew
Bangkok - wat phra kaew

Le palais à proprement parlé ne se visite pas mais on peut admirer une partie des bâtiments de l’extérieur.

Bangkok - palais
Bangkok - palais
Bangkok - palais
Bangkok - palais
Bangkok - palais

Après deux bonnes heures de visite, nous prenons le chemin du marché aux amulettes et faisons un détour par la Trok Tha Wang, une ruelle très étroite bordée de minuscules maisons. L’endroit est sympa mais on a un peu l’impression de pénétrer chez les gens. Le marché aux amulettes offre un bric-à-brac de médailles et de porte-bonheurs en tout genre, ainsi que des bouddhas de toutes les tailles.

Bangkok - Trok Tha Wang
Bangkok - Trok Tha Wang
Bangkok - Rue

Quelques scènes de rue

Bangkok - Scène de rue
Bangkok - Scène de rue
Bangkok - Scène de rue
Bangkok - Scène de rue

Etal du marché aux amulettes

Bangkok - Scène de rue

Après avoir flâné un moment dans ce quartier, nous prenons un tuk-tuk jusqu’au Golden temple, un temple situé sur une colline, entouré d’une belle végétation. Beaucoup de fidèles et d’offrandes. Dans un recoin, des représentations grandeur nature de vautours dévorant un cadavre humain rappellent que ce temple a servi de charnier lors d’épidémies de peste (les cadavres étaient livrés en pâture aux charognards). Petite vue sur la ville depuis le sommet du temple. Nous convenons vite tous les deux devant le panorama que la ville est assez moche avec ses constructions anarchiques. Mais, si l’emballage n’est pas terrible, nous avons quand même déjà vu de très belles choses. Nouveau tuk-tuk jusqu’au sky train et notre hôtel. Il est près de 16 heures et nous avons besoin d’un break et d’une bonne douche.

Bangkok - Scène de rue

Il n’est jamais bien difficile de trouver un tuk-tuk

Bangkok - Tuk tuk
Bangkok - Golden temple
Bangkok - Golden temple
Bangkok - Golden temple

 Golden temple

Bangkok - Golden temple
Bangkok - Golden temple
Bangkok - Golden temple

Beaucoup de cloches avec des voeux

Bangkok - Golden temple
Bangkok - Golden temple
Bangkok - Blue Elephant
Bangkok - Eastin hotel

Passage par la piscine de l’hôtel avant d’aller manger au Blue Elephant où nous avons réservé une table.  Le cadre est très agréable (ancienne maison bourgeoise joliment décorée) et la cuisine est goûteuse. Nous avons opté pour le menu à 1500 bahts qui nous permet d’essayer un assortiment de petits plats : riz coco, salade de mangue verte, saumon cru mariné, crabe pané, curry de bœuf, salade de canard, poisson, dessert à base de noix de coco. C’est vraiment très bon. Notre seul regret : avoir pris du vin dénommé riesling mais sucré ! Avec les taxes de 17%, nous avons quand même eu une note de 5500 bahts, ce qui est très cher pour ici.

Jour précédent : J2                                                                 Jour suivant : J4