Jour 5 : Suan Pakkad Palace – Maison de Jim Thompson – Sukhmvit

Ce matin nous partons pour le quartier autour de Siam square qui est facilement accessible en métro aérien depuis notre hôtel.

Premier arrêt au Suan Pakkad palace, ancienne résidence du prince Chumbhot Paribatra de Nagor Svarga et de sa femme, actuellement transformée en musée. Elle regroupe 8 maisons thaïs traditionnelles en bois de teck et un magnifique pavillon de laque. Belle collection de meubles et d’objets, en particulier des masques du théâtre Khon et une curieuse scène du Ramayana avec des personnages animés et de la musique. Le petit jardin est joliment planté, j’aperçois même un souimanga dans un arbre. Pour visiter, on enlève ses chaussures et on passe d’une maison à l’autre par des passerelles de bois. Nous sommes pratiquement les seuls visiteurs. Seul regret : on ne peut pas prendre de photos à l’intérieur, j’achète donc quelques cartes postales.

Suan Pakkad Palace
Suan Pakkad Palace

Le pavillon de laque dont l’intérieur est entièrement tapissé de panneaux de laque noire décorés de scènes du ramayana

Suan Pakkad Palace
Suan Pakkad Palace

Maison de Jim Thompson : là c’est une autre affaire, l’endroit est rempli de touristes et les visites guidées sont obligatoires. Nous suivons donc la visite en français avec une jeune thaï très souriante mais pas toujours bien compréhensible. Jim Thompson est cet américain légendaire qui, après avoir travaillé dans les services de renseignements, s’installa en Thaïlande et créa une florissante entreprise de soie, avant de disparaître mystérieusement en Malaisie en 1967. Sa maison est magnifique et remplie d’objets d’art. Le jardin n’est pas mal non plus. Un petit khlong (Khlong Saen Saeb) passe devant la maison et la sépare du quartier musulman qui à l’époque de Thompson regroupait les tisserands de soie avec lesquels il était en affaires. La boutique du musée propose de magnifiques soieries (très chères) mais également de beaux livres sur la maison (interdiction de photographier l’intérieur). Je trouve aussi un livre de cuisine thaï. Nous déjeunons dans le sympathique café qui se trouve dans l’enceinte de la maison (bonne salade de papaye verte pimentée pour moi et nouilles de riz au poulet pour Patrice. Prix corrects).

Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson
Maison de Jim Thompson

Petit tour dans les minuscules ruelles fleuries du quartier de Ban Khrua, le quartier musulman qui s’étend sur l’autre rive du khlong.

quartier de Ban Khrua
quartier de Ban Khrua

Les ruelles étroites ne laissent passer que des mobylettes et des vélos

quartier de Ban Khrua
quartier de Ban Khrua

En continuant notre promenade nous changeons complètement de décor et nous nous retrouvons vers Siam Square, entouré de centres commerciaux comme le MBK center. L’architecture et les décors extérieurs sont plutôt réussis, l’intérieur est classique. Passage rapide car nous ne sommes vraiment pas fans de ce genre de magasins. Une scène nous amuse quand même beaucoup : une sorte de kiosque où des hommes font des selfies et des photos avec un faux mannequin.

Siam Square
Siam Square
Siam Square
Siam Square

Originale série d’ombrelles

Siam Square
Siam Square
Siam Square
Siam Square
Siam Square

Nouveau saut de puce en skytrain pour gagner le quartier de Sukhumvit qui regroupe une importante communauté japonaise. A la Siam Society’s Ban Kamthieng, nous allons voir la reconstitution de maisons du nord de la Thaïlande (ethnie Lanna). Quelques panneaux explicatifs en anglais décrivent les traditions de ces paysans de la région de Chiang Mai (tatouages masculins, offrandes, culture du riz). En cours de visite, je suis obligée de battre en retraite après l’attaque subite d’une dizaine de moustiques sur mes chevilles et mes orteils !

Siam Society Ban Kamthieng
Siam Society Ban Kamthieng
Siam Society Ban Kamthieng

Tatouages traditionnels masculins

Siam Society Ban Kamthieng
Siam Society Ban Kamthieng

Offrandes en feuilles de bananier et fleurs

Nous gagnons ensuite à pieds un embarcadère sur le khlong Saen Saep et nous prenons place dans un bateau navette. Nous allons jusqu’au terminus. Le bateau ne descend pas le canal jusqu’à son abouchement dans le fleuve car sa progression est arrêtée par tout un système d’écluses. Le canal est étroit, le bateau va vite et il faut remonter des protections en plastique sur les bords pour ne pas être trempés. Nous faisons de nombreux arrêts très brefs qui laissent à peine aux passagers le temps de sauter sur le quai ou à bord du bateau. Quelques belles œuvres de street art sur les berges et découverte de maisons anciennes. Très chouette.

Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep

Jolie lumière sur les habitations qui font une véritable haie de part et d’autre du canal

Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep
Khlong Saen Saep

Nous enchaînons par un tuk tuk qui nous accompagne jusqu’au premier embarcadère sur le fleuve que nous descendons en bateau express jusqu’au sky train et vers 18h nous sommes de retour à l’hôtel. Patrice est devenu un pro des transports en commun locaux !

Chao Phraya river
Chao Phraya river
Eastin hotel

Après avoir dégusté une Margarita au bord de la piscine de l’hôtel, nous repartons pour aller manger au Namsaah bottling trust. C’est une maison toute rose à l’atmosphère feutrée où nous faisons un très bon repas. J’essaie les crevettes et le nasi goreng, Patrice prend un ceviche de thon puis un mélange légumes, coquillages, riz. Les desserts sont bons et le vin au verre tout à fait correct. Prix raisonnables et très bonne soirée.

Jour précédent : J4                                                                 Jour suivant : J6