Jour 5 : Buenos Aires  

Ce matin, on voit le ciel ! C’est la première fois depuis que nous sommes à Buenos Aires. Il y a toujours des nuages, mais également un rayon de soleil et un peu de ciel bleu. Pour commencer la journée, ce sera un petit tour dans Palermo, quartier bobo avec de jolis magasins et des maisons basses colorées.

Buenos Aires - quartier de Palermo
Buenos Aires - quartier de Palermo
Buenos Aires - quartier de Palermo
Buenos Aires - quartier de Palermo
Buenos Aires - quartier de Palermo

Les couleurs crues des façades se mêlent aux oeuvres des artistes de rue. 

Buenos Aires - quartier de Palermo
Buenos Aires - quartier de Palermo
Buenos Aires - quartier de Palermo

Taxi jusqu’à la Plaza de Mayo avant de gagner le quartier de San Telmo.

Buenos Aires - plaza de Mayo
Buenos Aires - plaza de Mayo

La place de mai avec ses bâtiments un peu massifs a quand même meilleure mine sous le soleil

Buenos Aires - plaza de Mayo
Buenos Aires - plaza de Mayo

A San Telmo,  il y a de vieilles maisons, beaucoup d’antiquaires, des petites places avec des cafés. C’est très agréable. On profite d’ailleurs un moment du beau temps en prenant un café dehors.

Buenos Aires - San Telmo
Buenos Aires - San Telmo
Buenos Aires - San Telmo
Buenos Aires - San Telmo

Le tango est partout, dans les vitrines et sur les murs des maisons

Buenos Aires - San Telmo
Buenos Aires - San Telmo - Mafalda

Mafalda, l’héroïne argentine du dessinateur Quino

Buenos Aires - San Telmo

Une place sympathique de San Telmo

Buenos Aires - San Telmo

Nous poussons ensuite jusqu’à Puerto Madero pour visiter un vieux voilier-école de la marine argentine ayant plusieurs tours du monde à son actif, la Fragata Présidente Sarmiento. A l’intérieur il y a de vieilles photos prises à l’occasion des différents voyages du bâtiment dans les années 1900. Promenade dans la machinerie du bateau, visite sympathique et intéressante.

Buenos Aires - Puerto Madero
Buenos Aires - Puerto Madero
Buenos Aires - Puerto Madero

A bord de la Frégate Président Sarmiento

Buenos Aires - Puerto Madero

Quartier de la Boca : C’est malheureusement une sorte d’attrape-touristes, trois rues gardées par des policiers dans un quartier par ailleurs assez malfamé, avec des restaurants bas de game, des magasins de cochonneries et des flots de touristes déversés par des cars. C’est dommage car l’endroit a tout de même du charme avec ses maisons aux couleurs vives. D’ailleurs, dès que l’on s’écarte un tout petit peu de la rue principale et du bain de foule, on entraperçoit une autre facette du quartier, avec le stade et des maisons un peu plus délabrées mais plus authentiques.

Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca

Maradona, une autre gloire locale

Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca
Buenos Aires - La Boca

En repartant en taxi, nous traversons des zones vraiment sinistrées, avec voitures brûlées ou complètement désossées qui finissent leur triste vie sur des trottoirs défoncés. La population n’est guère en meilleur état : poivrots, camés aux yeux hagards et gamins en loques !

Buenos Aires

Un exemple des bus locaux qui mériteraient bien d’être remplacés

Buenos Aires

Huit chiens tenus d’une seule main : impressionnant !

Buenos Aires - Malba

Nous nous faisons déposer au musée des beaux arts latino-américains (Malba) où nous commençons par un arrêt à la cafétéria pour grignoter un morceau. Nous passons ensuite une bonne heure dans le musée : il n’y a pas beaucoup de tableaux mais dans l’ensemble ils sont plutôt à notre goût. Parmi les œuvres connues : un autoportrait de Frida, une toile de Diego Rivera et une autre de Botero. Le musée couvre la période de 1900 à nos jours. Malheureusement, pas de photo.

Nous rentrons ensuite à l’hôtel à pieds. Très beaux jacarandas et vieux arbres majestueux sur notre route. Egalement de nombreux oiseaux: merles à ventre roux, bruants, perruches vertes et on croise même un magnifique pic vert et noir.

Buenos Aires

Passage par le jardin japonais : c’est l’hiver mais il y a quand même des azalées en fleurs, des magnolias et la fin de la floraison des cerisiers. Egalement joli jardin botanique municipal, le parque de Palermo, avec de très beaux arbres.

Buenos Aires - Merle à ventre roux

Merle à ventre roux dans le jardin japonais

Buenos Aires - Pic vert et noir

Pic vert et noir

Buenos Aires - jardin japonais
Buenos Aires - jardin japonais
Buenos Aires - jardin japonais
Buenos Aires - Parque de Palermo
Buenos Aires - Parque de Palermo

Retour à l’hôtel où après une petite pause, nous descendons boire un cocktail au salon avant de gagner le restaurant Crizia. Ce soir c’est poisson : excellent ceviche de crabe (avec citron, mangue, jus de fruits de la passion, oignons et très fins bâtonnets de céleri rave), petits cakes chauds au crabe, risotto aux praires et espadon grillé. Nous n’avons plus faim mais nous craquons quand même pour un dessert : trio de crèmes brûlées (nature, citron, pistache) et glace au mascarpone avec coulis de fruits rouges et chocolat. Environ 100 euros pour deux avec vin et café. Ce n’est pas donné, mais très bon. Nuit un peu agitée (nous avons vraiment trop mangé!!).

Nuit à l’hôtel Mine

Buenos Aires - sucre

L’image de Buenos Aires jusque sur les sachets de sucre