NOTRE CIRCUIT EN AUSTRALIE

ITINERAIRE

Le Territoire du Nord (Northern Territory) se compose de deux régions principales : le Top End et le Red Centre. Le Top End est la partie la plus au nord qui comprend Darwin, le parc national du Kakadu et la terre d’Arnhem. Cette région a un climat tropical avec grossièrement une saison humide et une saison sèche (mai-octobre) et des températures élevées toute l’année. Le Red Centre, ou centre rouge est au centre de l’Australie et il comprend Tennant Creek, Alice Springs et Uluru. C’est une région semi-aride avec quatre saisons. L’hiver (juin à août) les nuits peuvent être fraîches voire froides. La Stuart Highway est la route principale qui traverse toute la région, de Darwin à Alice Springs et qui continue vers le sud du pays.

Après deux semaines en voiture qui nous ont fait traverser ces contrées encore sauvages et peu peuplées, nous avons fini notre voyage par une semaine à Sydney, en choisissant une option résolument urbaine afin de découvrir un autre aspect de cet immense pays. Nous avons voyagé du 20 août au 13 septembre, soit au tout début du printemps.

 

Première partie : le Top End

J1& J2 : Départ de Paris et arrivée à Darwin (nuit à Darwin)

J3 : Darwin (nuit à Darwin)

J4 : Darwin – Mary River (nuit à Mary River Wilderness Retreat)

J5 : Mary River – Kakadu National Park (nuit à Jabiru)

J6 : Kakadu National Park (nuit à Cooinda)

J7 : Kakadu National Park (nuit à Cooinda)

J8 : Nitmiluk national park (nuit dans le parc de Nitmiluk)

J9 : Katherine gorges (nuit dans le parc de Nitmiluk)

J10 : Nitmiluk – Tennant creek (nuit à Tennant Creek)

 

Deuxième partie : le Centre Rouge

J11: Tennant Creek – Alice Springs (nuit à Alice Springs)

J12 : Alice Springs (nuit à Alice Springs)

J13 : Alice Springs – West Mac Donnell Ranges (nuit à Glen Helen)

J14 Glen Helen – Kings canyon (nuit à Kings canyon)

J15 Kings canyon – Ayers Rock (nuit à Ayers Rock)

J16 Uluru- Kata Tjuta (nuit à Ayers rock)

J17 Ayers Rock – Sydney (nuit à Sydney)

 

Troisième partie : Sydney

J18 Sydney, découverte du centre ville

J19 Journée à Manly

J20 Watsons bay et alentours

J21 Sydney : marché aux poissons, jardin chinois, musée de la Marine

J22 Sydney : quartiers de Central Park, Paddington, Darlinghurst

J23  De Coogee à Bondi

J24 Sydney Darling Harbour – vol vers Singapour / arrivée à Paris le J25 en matinée

ORGANISATION DU VOYAGE

  • Achat des billets d’avion via ebookers 6 mois avant le départ (Paris-Singapour et Singapour – Darwin / Uluru – Sydney / retour Sydney –Singapour et Singapour-Paris). Compagnies : Singapour Airlines, Silk Air et Virgin Australia Airlines pour le vol interne)
  • Réservation des hébergements jusqu’à Alice Springs et également pour Sydney via internet 3 mois avant le départ et location d’une routière chez Europcar pour la première partie du voyage (de Darwin à Alice Springs)
  • 4X4 et hébergements dans le centre rouge ont été réservés via une agence, car nous n’avons pas trouvé de 4X4 disponible à la location entre Alice Springs et Uluru pendant notre période de vacances (il aurait probablement fallu s’y prendre plus tôt). Nous avons fait appel à Terra Australia  car nous sommes partis plusieurs fois avec le groupe Terra, notamment en Amérique du sud. Leurs prestations sont assez chères mais c’est très sérieux.
  • 1 mois avant le départ : demande du Visa électronique pour l’Australie
  • Quelques jours avant le départ : réservation des promenades en bateau sur la Yellow river (91 AUD par personne pour la promenade de fin d’après-midi) et dans les Katherine Gorges (124 AUD par personne pour une promenade d’environ 4 heures dans les trois premières gorges) , achat du permis pour le Kakadu park (40 AUD par personne pour 7 jours en août), réservation d’une journée en 4X4 dans le parc du Kakadu (208 AUD par personne) et d’une visite du Kangaroo sanctuary d’Alice Springs (85 AUD par personne)

 

Ne pas oublier dans sa valise

  • Permis de conduire français + international
  • Visa électronique
  • Lampe de poche
  • Chaussures de marche et éventuellement bâtons
  • Chapeau
  • Maillot de bain
  • Un vêtement chaud pour les soirées dans le centre rouge

 

A l’arrivée à Sydney : acheter rapidement une carte Opal qui permet d’utiliser tous les transports en commun (tramway, train, bus et ferry). On valide à l’entrée et à la sortie et le prix du trajet est débité sur la carte. C’est intéressant si on se déplace pas mal car les tickets à l’unité sont chers et dépendent de la distance parcourue (plus de 3AUD le petit déplacement en métro) alors qu’avec la carte on ne paye pas plus de 15 AUD par jour (au delà tous les déplacements sont gratuits).

Pour gagner le centre ville depuis l’aéroport, le train est beaucoup plus rapide et moins cher que les nombreux « shuttles » qui proposent leur service (sorte de taxi collectif). Seul intérêt de ces navettes : elles vous déposent devant votre hébergement ce qui peut être intéressant si on est chargé.

Vous trouverez des idées de lectures sur l’Australie, d’ambiances sonores et un aperçu de la cuisine australienne

dans les dossiers de la page d’accueil

UN PEU DE VOCABULAIRE LOCAL

Aussies : petit nom des australiens

Akubra : le chapeau porté dans le bush

Barbies: barbecues. Ils sont d’utilisation libre sur les plages ou dans les parcs

Billabong : mare ou point d’eau (attention aux crocodiles)

BYO : Bring your own signifie qu’il faut apporter sa propre bouteille au restaurant. Si le restaurant vend du vin, on paye le corkage (prix fixe pour le « débouchage » de la bouteille)

On désigne par Bush tout ce qui n’est pas métropole et par outback le centre désertique du pays.

Cricket ! : équivalent de Zut !

Didgeridoo : instrument à vent traditionnel

Down under : périphrase pour désigner l’Australie

Drover ou stockman : cowboy local qui accompagne le bétail

Flat white : spécialité australienne de café avec un dessin réalisé en mousse

Joey : nom du bébé kangourou

Mate : copain, mec, utilisé à toutes les sauces pour s’adresser à quelqu’un (équivalent du Boddy hawaien)

Mozzies : moustiques

Oz : petit nom de l’Australie

Pommie ou Pom : petit nom donné aux anglais par les australiens (pas toujours très aimable)

Road train : camions à rallonge qui sillonnent les routes de l’outback (parfois plus de 50 m de long) Prudent de les laisser passer

BILAN DU VOYAGE

Très beau voyage, varié qui nous a apporté quelques surprises là où nous ne les attendions pas forcément :

  • Les paysages sont beaux mais ils n’ont rien d’exceptionnel, ce qui fait leur singularité c’est la flore qui est magnifique et très différente de celle que l’on peut voir chez nous
  • La faune est également étonnante et les oiseaux sont omniprésents
  • Nous pensions trouver un centre rouge désertique et nous avons découvert une région tapissée de fleurs printanières

Parcs nationaux du Kakadu et de Nitmiluk : si on veut éviter de faire seulement de la route et pour pouvoir faire des petites randonnées et profiter des lieux, il faut y passer plusieurs jours. Le 4×4 n’est pas obligatoire pour traverser le parc et avoir accès à un certain nombre de sites. Néanmoins, sans 4×4 on ne peut pas faire par exemple les Jim Jim falls (4X4 standard) et les Twin falls (4×4 avec snorkel car il y a une rivière profonde à traverser). Nous avions choisi de ne pas louer de 4×4 mais de réserver une excursion à la journée pour faire quelques uns des sites auxquels nous n’avions pas accès en voiture classique. Par ailleurs, à moins d’être en camping, il est prudent de réserver les hébergements dans le parc car ils sont peu nombreux.

Centre Rouge : nous avons eu deux vrais coups de cœur, le Kings Canyon Rim Walk une marche qui longe le bord du Kings canyon et offre des vues magnifiques et la Valley of the Winds walk, un très joli circuit au milieu des roches de Kata Tjuta.

Sydney : en provenance du centre rouge, on change de monde quand on arrive à Sydney. La ville est très jeune, cosmopolite avec en particulier une importante communauté d’origine asiatique. Le site est magnifique et la ville est très étendue, avec de nombreux espaces verts et une majorité de   maisons individuelles.

Les sorties et les activités organisées sont assez chères mais l’organisation est sans faille (du moins pour toutes celles que nous avons faites) et le personnel est parfaitement professionnel. A noter que la plupart des musées sont gratuits.

Coût de la vie : sensiblement le même que chez nous avec certaines choses plus chères comme les restaurants et d’autres moins chères comme l’essence. Attention dans le Territoire du Nord, on mange tôt. La nuit tombe vers 18h30 et c’est l’heure à laquelle les gens vont manger. A Sydney les habitudes correspondent plus à celles de chez nous dans une grande ville : il n’y a pas vraiment d’heure pour manger.

Et si c’était à refaire ?

Globalement nous referions le même circuit, bien équilibré et varié pour 3 semaines sur place. Dans le centre rouge, Uluru est incontournable mais il n’y a pas grand chose à y faire et Kata Tjuta est moins fréquenté et quelque part beaucoup plus « mystérieux ». La route est certes un peu longue et monotone entre Katherine et Alice Springs, mais la parcourir plutôt que de faire un saut en avion, permet de prendre la mesure des distances de ce pays gigantesque (et il y a quelques étapes sympathiques à faire).

 

 

QUELQUES RECOMMANDATIONS CONCERNANT LA FAUNE

Lorsque l’on recherche des informations sur la faune australienne, on a rapidement l’impression qu’il n’y a que des animaux dangereux ou agressifs. Une fois que l’on est sur place, le ressenti est tout à fait différent.

Les araignées : nous n’avons vu que de tranquilles argiopes installées dans leurs toiles. Il est vrai qu’il y a plusieurs d’espèces d’araignées venimeuses voir mortelles sur le sol australien, mais les accidents sont rarissimes. Parmi les plus fréquentes, la mygale à toile entonnoir (Atrax robustus) environ 3 cm, très présente autour de Sydney et la très vénéneuse redback au dos rouge qui est présente dans le bush. Nous avons appliqué les recommandations de base pour éviter les araignées : faire attention dans les toilettes dans le bush et secouer ses chaussures le matin avant de les enfiler, mais nous avons eu la chance de ne pas voir d’araignée venimeuse.

Les serpents : le serpent brun ou Brown snake (Pseudonaja textilis)  est un petit serpent mortel de quelques dizaines de centimètres que l’on trouve un peu partout dans l’outback. Heureusement nous n’avons croisé que des serpents inoffensifs. Précautions : mettre des bonnes chaussures pour marcher et randonner dans le bush et prévoir une lampe de poche la nuit

Les chauves-souris : Elles peuvent être porteuses d’un virus assez semblable à celui de la rage, potentiellement mortel chez l’homme en cas de morsure ou de griffure, ou même de projection de salive de chauve-souris dans les yeux ou sur les muqueuses. Du coup il est recommandé de ne pas s’en approcher et de ne pas se mettre sous les arbres dans lesquels elles sont accrochées car on peut se faire blesser si une branche cède sous le poids des animaux (les chauves-souris sont surprises par la chute, peuvent avoir peur et mordre si quelqu’un se trouve dessous).

Les méduses : elles sont très dangereuses et très nombreuses dans les mers qui bordent les territoires du nord, mais à priori on a peu de risque d’en croiser puisqu’il est interdit de se baigner.

Le territoire du nord est également le royaume des crocodiles : crocodiles d’eau douce (freshwater crocodiles) qui font jusqu’à 3 mètres de long et crocodiles d’eau salée ou d’estuaire (saltwater crocodiles) que les australiens nomment « salties » et qui peuvent atteindre 6 mètres. Si les premiers sont petits et relativement placides (à priori ils se nourrissent de poissons et de tortues) les deuxièmes sont énormes et peuvent tuer sans problème des hommes ou des gros animaux comme des buffles par exemple. On considère qu’il y a environ 10,000 crocodiles dans le parc de Kakadu, soit un dixième des crocodiles vivant dans le Territoire du Nord. Conséquence : on ne se baigne pas dans les rivières et les trous d’eau à moins qu’il y ait une indication précisant qu’il n’y a pas de crocodile !

 

How To Prevent Australian Saltwater Crocodile Attacks

  • First of all: always, always observe crocodile warning signs!
  • Don’t assume it’s safeto swim if there is no sign! Crocodiles attack out of deep, still or muddy waters, where they can’t be seen. Always stay well away from those. Small creeks, waterfalls, rock pools etc. are usually fine, but if you’re not sure stay out of the water. Ask first! Either the locals or the next tourist information centre.
  • Stay away from the water’s edge. No matter if you are camping, fishing or taking an evening stroll: stay away from the water’s edge.
  • Never stand on logs or similar overhanging the water. Australian saltwater crocodiles can jump to attack! Also, never turn your back, always face the water.
  • Don’t return to exactly the same place at the water every day, or on a regular basis. Or one day a croc will be waiting there for you…
  • Fishermen, don’t clean fish near the water, or discard fish scraps in the water. Be careful when launching boats. Avoid going in the water if at all possible. Don’t dangle your arms or legs over the side of the boat.
  • Don’t feed Australian crocodiles. Also, don’t harass or provoke them, don’t interfere with them. Even the small ones, leave them alone!
  • Don’t leave food scraps at your camp site.
  • If you see a crocodile sliding mark (a crocodile sliding into the water from a river bank will leave a characteristic mark), stay well clear of that area.
  • Avoidplaces where native animals or cattle drink. That’s exactly where a lazy crocodile would be waiting for an opportunity to attack. (Saltwater crocodiles are very conservative with their energy, and therefore opportunists when it comes to hunting. They stalk their prey, hide under water and wait. A crocodile you can see is less dangerous than one you can’t see…)
  • Australian crocodiles are most aggressive during the breeding season, September to May. The warmer weather also makes the cold-blooded animals even faster…
  • Naturally, be particularly careful at night time…

Jour précédent :  retour à l’accueil                                                                  Jour suivant : début du voyage