Jour 3 : Darwin

Très bonne nuit pour moi qui ai dormi comme un bébé de 9h du soir à 7h du matin, un peu plus difficile pour Patrice qui s’est réveillé vers 3h et qui ne s’est pas vraiment rendormi. Vers 8h nous quittons l’hôtel en quête d’un petit déjeuner. Nous nous installons au Roma bar (Cavenagh st). Le cadre est sympathique et il y a un grand choix de petits déjeuners. Patrice opte pour fruits frais et yaourt grec et moi pour céréales, yaourt grec et framboises chaudes (11AUD chaque). Cafés et chocolats sont très bons. Nous nous installons dehors pour échapper à la clim et nous dégustons notre petit déjeuner avec un grand plaisir. Quelques miettes laissées par terre par nos prédécesseurs ont attiré une colonie de fourmis jaunes presque transparentes avec un abdomen vert (fourmis tisserandes) que je tente de prendre en photo.

Darwin centre
Fourmis tisserandes

Darwin est une petite ville (un peu plus de 100 000 habitants), mais c’est la plus grande ville du Territoire du Nord qui est vraiment très peu peuplé. Son histoire commence avec le peuple aborigène Larrakia qui a pendant des siècles fait du commerce avec des peuples indonésiens. La ville « coloniale » a été fondée en 1869 et elle s’est rapidement agrandie dans les années suivantes lorsque de l’or a été découvert environ 200 kms au sud de la ville. Colons malais, chinois et européens sont rapidement venus s’installer. Deux évènements majeurs ont marqué son histoire : elle fut la première ville à subir des raids aériens des japonais pendant la deuxième guerre mondiale et elle a pratiquement été rasée de la carte par le cyclone Tracy, le jour de noël 1974 (30 000 personnes ont été évacuées sur une population totale de 43 000 à l’époque). Nous avons décidé de passer la journée ici, histoire de récupérer un peu du voyage, tout en découvrant cette petite capitale du Territoire du Nord.

Nous commençons notre journée par une visite au centre d’information touristique pour ramasser quelques dépliants et acheter une carte routière pour les prochains jours, puis achat d’un livre bien détaillé sur les oiseaux australiens et d’un petit guide sur le reste de la faune et enfin récupération de notre voiture de location chez Europcar Australia. C’est une Yaris avec une boîte automatique. Nous attendons très peu car tous les papiers sont prêts. Une fois motorisés, nous partons visiter le Museum & Art Gallery of the Northern Territory. C’est un musée moderne, aéré où les œuvres sont bien présentées. Une partie concerne les Aborigènes locaux (objets divers et peintures), une grande salle regroupe les œuvres d’artistes australiens contemporains, une aile du musée évoque le cyclone Tracy et un grand hangar présente des bateaux dont de jolies barques de pêche indonésiennes. Il y a également une exposition temporaire sur les caricatures politiques parues dans la presse australienne en 2015 (dont plusieurs dessins publiés après le massacre de Charlie Hebdo). A l’arrivée c’est un petit musée mais varié et intéressant (à noter de plus que l’entrée est gratuite).

Museum of the North Territory
Museum of the North Territory
Museum of the North Territory
Museum of the North Territory
Museum of the North Territory
Museum of the North Territory
Museum of the North Territory

Promenade jusqu’à l’East Point Reserve pour le coup d’œil sur Darwin. Le bord de mer est très beau et il y a également un petit lac avec des baigneurs et de nombreux oiseaux : vanneaux soldats, oedicnèmes bridés avec leurs yeux énormes, grallines pie et aigrettes sacrées.

Darwin
Darwin
Darwin - East point reserve
Darwin - East point reserve
Aigrette sacrée
Gralline pie
Aigrette sacrée
Oedicnème bridé
Darwin - East point reserve
Vanneau soldat

Retour en ville jusqu’au Waterfront où nous allons nous installer à l’Oyster bar pour siroter une petite bière bien fraîche en grignotant quelques tacos que nous plongeons dans un assortiment de dips. Devant nous il y a une petite entrée de mer protégée par une digue et un filet anti-méduses où les gens peuvent se baigner. L’endroit est en permanence alimenté avec de l’eau de mer et il y a des poissons qui sont sensés manger les éventuelles méduses qui arriveraient à passer malgré toutes ces protections. Quand les poissons sont trop gros, on les remet dans la mer (certains ont agressé des baigneurs !). C’est quand même un peu frustrant car c’est assez petit et il n’y a pas de dégagement sur la mer qui est d’un fort joli bleu turquoise. Autre option pour se baigner : le lagon à vagues (une sorte d’énorme piscine avec des vagues artificielles).

Côté alimentation, nous avons longé plusieurs restaurants et visiblement, on mange beaucoup d’huitres à Darwin, nature comme chez nous, mais aussi accompagnées de diverses sauces (ail, chili, japonaise…) et également grillées (avec sauce Mornay, fromage, tomates…). Il faudra essayer…

Darwin - Waterfront
Darwin - Waterfront

Nouveau petit trajet en voiture jusqu’au jardin botanique, Le George Brown Botanic Garden. Là encore l’entrée est gratuite. C’est un joli jardin qui manque peut être un peu d’explications par endroits (mais il y a quand même une carte) mais où il est très agréable de se promener. On y trouve de très nombreuses broméliacées, des palmiers, des eucalyptus, mais aussi une magnifique collection de baobabs. Les arbres sont grands et offrent une ombre très appréciable vu la chaleur et ils abritent également de nombreux oiseaux : martins chasseurs forestiers, loriots verdâtres, cacatoès Banksiens, drongo pailleté, guêpiers arc en ciel, échenilleur varié, etc…

George Brown Botanic Garden
George Brown Botanic Garden - Rose du désert
George Brown Botanic Garden - Baobab
Cacatoès banksien
Echenilleur varié
Frangipanier
Fruit de Baobab
Rose du désert

A l’occasion de notre promenade nous participons même au tournage d’un documentaire sur les baobabs. En effet, un caméraman coréen nous interpelle dans un anglais approximatif et nous explique qu’il fait un film pour son institut et qu’il a besoin de deux acteurs pour présenter un baobab. Il a conçu un mini scénario et nous nous prenons au jeu : nous avançons vers le baobab, nous levons les yeux et nous nous extasions sur sa taille impressionnante (waouh !!), puis nous essayons vainement de l’encercler de nos bras et, pour le final, nous découvrons un fruit tombé de l‘arbre (déposé par notre caméraman asiatique). Nous le brisons contre le tronc. A l’intérieur il y a une sorte de chair sèche et fibreuse qu’il nous demande de goûter (ce n’est pas mauvais mais on n’a pas vraiment l’impression que c’est comestible et je lui demande de tester en premier avant de m’exécuter). C’est plutôt rigolo même s’il a fallu faire plusieurs prises. A noter que son anglais n’était vraiment pas terrible car il nous a pris pour des australiens !

Baobab
Guêpier arc-en-ciel
Arbre bouteille
George Brown Botanic Garden
George Brown Botanic Garden

Retour à l’hôtel vers 17h pour un petit break avant de ressortir à la nuit tombée pour aller dîner au Crustaceans, un restaurant situé à l’extrémité du port sur une langue de terre en face du Waterfront. Excellentes et énormes cigales de mer grillées pour moi (Moreton bay bugs), épais steak recouvert de crevettes pour Patrice. Le repas est très bon et l’endroit est agréable puisque nous mangeons dehors, près du port. Avec cocktails, deux verres de vin et des cheesecakes en dessert nous en avons pour 140AUD ce qui est quand même assez cher. Retour vers 22h pas fâchés de gagner notre lit car le décalage horaire n’est pas encore absorbé !

 

Cigales de mer
Steak aux crevettes
Darwin port

Nuit au Palms city resort, 64 the Esplanade, Darwin CBD

http://www.palmscityresort.com/

Jour précédent :  J1&J2                                                                  Jour suivant : J4