Jour 21 : Sydney (marché au poisson/jardin chinois/ musée de la Marine)

Ce matin nous avons un peu du mal à émerger (surtout moi) et la mise en route est un peu longue. Nous prenons le tram pour le Fish Market. Le promeneur lambda n’a pas accès au marché de gros (ou alors il faut réserver une visite guidée), mais seulement à l’espace détaillants et restaurants.

Sydney Fish Market
Sydney Fish Market

Magnifiques étals de poissons et de coquillages, énormes crabes (dont des crabes bleus et des crabes géants vivants).Tout est gros : les huîtres sont « jumbo », les cigales de mer ont la taille des homards de chez nous. Côté restauration les devantures sont alléchantes : sushis, salades de poisson, plateaux de fruits de mer, huîtres froides ou à gratiner. Cela ferait presque envie mais il n’est que 10h du matin et nous ne nous laissons pas tenter.

Sydney Fish Market
Sydney Fish Market
Sydney Fish Market

Les allées sont pleines de gens qui viennent faire leur marché et de japonais attablés qui se régalement de coquillages. Au milieu de tout ce poisson, je m’arrête devant un fromager qui vend des fromages français à des prix tout à fait exorbitants : plus de 80 dollars le kilo et près de 100 dollars pour du comté, du brie ou de l’Ossau Iraty, le plus cher étant le roquefort.

Sydney Fish Market
Sydney Fish Market
Sydney Fish Market
Sydney Fish Market - Pélican à lunettes
Sydney Fish Market - Pélican à lunettes

Retour vers le centre et le Darling Harbour et arrêt au Sydney Lyric Theater où nous prenons des places pour aller voir ce soir la comédie musicale Singin’ in the rain.

Sydney - Théâtre lyrique
Sydney - Théâtre lyrique
Sydney - The rocks
Sydney - vers le jardin chinois

Chinese Garden of Friendship (6AUD l’entrée). Réalisés par la ville de Guangzhou qui est jumelée avec Sydney, ce sont des jardins chinois typiques avec pavillons, passages couverts, tour du dragon, forêt de bambous, mini montagne, cascade et lac rempli de carpes koï. C’est très joliment fait et nous avons la chance de profiter de la floraison des magnolias et des azalées. Les arbres sont colonisés par des ibis très occupés à construire leurs nids ou à couver leur future progéniture. Il y a également quelques jolis water dragons qui se prélassent au soleil. L’endroit mérite vraiment une visite.

Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship
Chinese garden of Friendship

Il est midi et nous décidons d’aller manger avant de visiter le musée de la Marine. Notre choix se porte sur un restaurant italo-japonais indiqué sur notre guide et à proximité du musée. L’établissement se nomme Lu Mi, il est très agréable, clair avec de grandes baies vitrées s’ouvrant sur un port de plaisance, loin du bruit et de la circulation. Nous avons le choix entre deux menus « dégustation », le premier à trois plats et le deuxième à cinq. La description est alléchante et nous optons pour le menu à cinq plats à 75 AUD par personne et franchement, nous n’allons pas le regretter. Depuis la salle on voit s’activer le personnel en cuisine. Nous commençons par du crabe avec tomates, citron et une sorte de radis, puis une betterave au sésame et fromage de chèvre, ensuite des tagliatelles au canard, puis un agneau longuement mariné au miso rouge accompagné de carottes anciennes et pour finir, un étonnant dessert particulièrement frais et agréable à base de rhubarbe et de noix de coco. Les mélanges de saveur sont particulièrement réussis, les portions sont plutôt petites (comme généralement dans les menus dégustation). Nous avons tous les deux trouvé l’agneau succulent. Une excellente adresse.

Darling harbour
Darling harbour

Il est un peu plus de 14h lorsque nous nous retrouvons au musée de la Marine. La visite est en deux parties : le bâtiment et les navires amarrés devant. Nous commençons par les navires dont l’accès ferme à 16h. Premier de la liste, le James Craig a été construit en 1874 en Angleterre. Il a navigué sur les mers du monde pendant une cinquantaine d’années (23 fois Cap Hornier) avant d’être mis au rebut. Il a entièrement été refait et restauré par des bénévoles et maintenant il reprend la mer. Très chouette d’autant qu’il y a des passionnés à bord qui donnent des explications et des anecdotes sur tous les espaces du bateau.

le James Craig
le James Craig
A bord du James Craig

Nous montons ensuite à bord de la réplique de l’HMB Endeavour, le navire qui a emmené le capitaine Cook pour la première fois sur les côtes australiennes. A l’époque il y avait 68 hommes à bord, tassés comme des sardines car il fallait charger des provisions et de l’eau potable pour des durées indéterminées puisqu’il s’agissait d’explorations. Il restait donc peu de place pour l’équipage. Même la cabine du capitaine Cook était très basse de plafond (on est courbés en deux lors de la visite). Quand on pense qu’il était très grand, ce ne devait pas être facile tous les jours de se mouvoir dans un espace aussi réduit. Le bateau navigue maintenant avec un équipage plus restreint. Il a notamment fait le tour complet de l’Australie dans un but pédagogique (rencontre avec les écoliers) puisque l’histoire des relations de l’Australie avec l’Europe a commencé avec l’arrivée de ce bateau.

HMB Endeavour

Sur le pont c’est une forêt de cordages

HMB Endeavour
HMB Endeavour
HMB Endeavour
HMB Endeavour
sous-marin HMAS Onslow

Passage un peu plus rapide, mais quand même très intéressant, par le sous-marin HMAS Onslow (un peu oppressant) et malheureusement nous n’avons pas le temps de monter sur le destroyer HMAS Vampire car nous voulons voir l’exposition Wildlife photographer of the year qui est présentée à l’intérieur du musée. Beaucoup de belles photos parmi les 100 sélectionnées. Nous avons ensuite juste le temps de faire un tour rapide du reste du musée. Quelques intéressantes salles sur les immigrants mais malheureusement la sonnerie de fermeture à 17h nous pousse dehors. Nous aurions bien aimé pouvoir rester plus longtemps.

sous-marin HMAS Onslow
sous-marin HMAS Onslow
sous-marin HMAS Onslow

Petit passage par chez nous pour enlever un moment les chaussures. Avant de ressortir nous prenons un petit verre de vin blanc accompagné de cacahuètes et de cheddar, ce qui nous fera notre repas du soir. Traversée nocturne du marché de nuit de Chinatown : quelques objets et vêtements, mais surtout des stands de nourriture.

Chinatown
Chinatown
Chinatown

Nous gagnons le Sydney Lyric theater. Nous sommes bien placés (orchestre rang G, au milieu) et nous profitons vraiment de notre soirée, c’est drôle, enlevé, coloré, avec de superbes numéros de danse. Les premiers rangs ont des capes en plastique pour se protéger de l’eau. Il faut dire que la pluie tombe abondamment sur scène à deux reprises et que les acteurs s’en donnent à cœur joie pour arroser le public.

Théâtre lyrique
Théâtre lyrique
Théâtre lyrique

Retour ravis chez nous vers 23h30 sous une petite bruine.

Nuit au Meriton Service Apartments

https://www.meritonapartments.com.au/sydney/campbell-street

Jour précédent : J20                                                                   Jour suivant : J22