Jour 16 : Uluru – Kata Tjuta

Nous n’avons pas eu très chaud cette nuit, mais c’est de notre faute car nous avons oublié de mettre le chauffage. Ce matin le ciel est d’un bleu pétant, sans un nuage à l’horizon. Nous commençons par une petite visite au supermarché du resort pour nous acheter de quoi déjeuner : sortes de « fougasses » salées, yaourts, biscuits et une provision d’eau, puis nous partons vers Kata Tjuta, anciennement nommé « Monts Olga ».

Kata Tjuta
carte de Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta

Le site avec ses 36 mamelons dont le plus grand dépasse très largement Uluru (546m) est plus impressionnant que son très célèbre voisin. C’est également un site sacré qui serait habité par le grand serpent, le roi Wanambi, dont la respiration forme le vent qui souffle à travers les gorges. Nous décidons de faire les deux promenades balisées : le Valley of the Wind Walk (7,4 kms) et le Walpa Gorge Walk (2,6 kms). Le vent est fort et il fait assez frisquet. Nous commençons par la vallée des vents. La randonnée ne présente aucune difficulté. Elle nécessite simplement d’avoir de bonnes chaussures pour ne pas se tordre les pieds dans les chemins caillouteux. Ce sera notre deuxième coup de cœur après le Kings Canyon Rim.

Kata Tjuta

Jusqu’au premier point de vue, la « zone de vision Karu », à environ 1km du début du chemin, il y a beaucoup de monde, des groupes et des cars entiers de touristes asiatiques. Passé cette zone, il n’y a plus que quelques randonneurs et nous arrivons presque seuls au deuxième point de vue, splendide, dit « zone de vision Karingana ». Au delà, nous nous retrouvons réellement seuls au milieu d’une magnifique végétation et des chants d’oiseaux (nombreuses perruches ondulées et perruches à collier jaune). Nous avons même la chance de croiser la route d’un splendide Varan Perenti qui se laisse admirer un bon moment avant de disparaître dans les buissons.

Perruche à collier jaune
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Kata Tjuta
Varan Perenti
Kata Tjuta
Varan Perenti
Kata Tjuta - Flore
Kata Tjuta

La deuxième promenade nous emmène dans la Walpa Gorge. Bien que ce soit la mi-journée, la gorge est dans l’ombre et la promenade n’est pas impérissable. Il vaut vraiment mieux faire l’autre si on ne peut en faire qu’une.

Retour au centre culturel du parc. Nous cherchons une bricole à manger mais comme c’est assez tard nous ne trouvons que des glaces. Nous en profitons pour faire un tour dans les magasins qui proposent des peintures et objets aborigènes. Il y a même un endroit où on peut regarder des dames en train de peindre. Les tableaux sont tous sur le même modèle, ils représentent des « rêves » avec des « chemins » retranscrits sur la toile à travers des volutes et des milliers de petits points. Certains sont très beaux, peut être à cause d’un mélange de couleurs harmonieux, d’autres ne nous plaisent pas du tout. La réalisation est minutieuse mais assez mécanique, on a l’impression que les artistes font du tricot ou de la broderie. A l’arrivée, les toiles sont chères, de plusieurs centaines d’euros pour les petites à plusieurs milliers pour les grandes. L’ensemble fait quand même un peu « industrie ».

Tour d’Uluru, en voiture cette fois, puis dernière petite promenade aux pieds du rocher, le Mala walk qui nous amène jusqu’à une source sacrée. Très jolis reflets dans l’eau.

Uluru - Mala walk
Uluru - Mala walk
Uluru - Mala walk
Uluru - Mala walk

Nous nous installons ensuite sur l’une des zones aménagées pour voir le coucher de soleil sur le rocher (on n’a pas le droit de s’arrêter n’importe où). Nous arrivons un peu en avance car il faut trouver une place pour garer la voiture et tous les touristes se retrouvent dans ces zones. Joli coucher de soleil mais qui objectivement n’apporte pas grand chose au rocher. Il faudrait pouvoir rester plus tard, juste avant la nuit noire, pour pouvoir observer cette couleur rose si particulière que l’on voit sur certaines photos, mais le parc ferme à 19h30 et il faut s’en aller, d’autant que l’on frise l’embouteillage et qu’il faut un certain temps pour gagner la sortie.

Uluru

Même restaurant que hier avec le même type de formule (on ne change pas une équipe qui gagne). Nous accompagnons le tout d’une bouteille de vin rouge plutôt bon. Avant de se coucher, il faut quand même refaire les sacs en prévision du vol de demain pour Sydney.

Nuit à l’Outback Pioneer Hotel (standard room)

https://www.ayersrockresort.com.au/accommodation/outback-pioneer-hotel

Jour précédent :  J15                                                                  Jour suivant : J17