Jour 15 : Kings canyon – Uluru

Mauvaise nuit car nous nous sommes gelés. La température extérieure est descendue à 6°C et il ne devait guère faire plus chaud dans la tente malgré le mini radiateur à huile qui est resté à peine tiède. Nous avons dormi tout habillés car ce n’est pas avec la maigre couverture fournie par l’établissement que nous aurions pu être au chaud ! Toilette de chat ce matin car nous ne nous sentions pas de nous laver dans un bloc sanitaire glacial.

Nous avons rapidement pris le petit déjeuner sur place (uniquement car il avait été payé dans le prix de la chambre) : œufs, bacon, tomates et toasts qui ont eu le mérite de nous réchauffer un peu. Ce matin il y avait du personnel anglo-saxon ce qui a simplifié la commande. Hier soir il n’y avait que des étudiants asiatiques pas du tout anglophones en charge de l’espace restauration et nous nous sommes retrouvés avec un immonde soda à la place de la bière demandée, soda que l’on nous a fait payer en plus à un prix totalement exorbitant (11 AUD le soda).

Nous ne sommes donc pas fâchés de quitter cet endroit dont le seul intérêt a été de nous faire croiser quelques superbes perruches à collier jaune, et à 8h tapantes nous mettons le cap sur Ayers Rock ou Uluru, le fameux rocher rouge du centre du même nom.

Kings creek station
Kings creek station - desert oak
Perruche à collier jaune
Perruche à collier jaune
Cassican flûteur
de Kings creek station à Uluru
Route en direction d'Uluru
Route en direction d'Uluru

300 kms de bonne route asphaltée nous séparent de notre destination du jour. Les paysages sont très beaux avec par endroits des tapis de fleurs jaunes ou de buissons mauves ou roses (des « desert thryptomene ») et partout les très élégantes silhouettes des « desert oaks ». L’agencement des arbres et l’absence totale de broussailles disgracieuses donnent l’impression de traverser un jardin et non pas une nature sauvage.

route vers Uluru
route vers Uluru
route vers Uluru
route vers Uluru

On croise tellement peu de monde que les australiens ont jugé nécessaire de rappeler par moments que la conduite se fait ici à gauche!

Desert thryptomene
Desert thryptomene

Avant d’arriver à Ayers Rocks, nous découvrons le Mt Conner (Atila pour les Aborigènes), une montagne en plateau qui s’élève à 350 m au dessus du désert. Sans être totalement dégagé, le ciel est plus clément que ces derniers jours et nous offre quand même un peu de bleu et quelques rayons de soleil.

Mont Conner
Grevillea

A notre arrivée, nous allons directement dans le parc (on achète son permis à l’entrée, 25AUD par personne, valable 3 jours). Les aborigènes Anangu sont depuis quelques années les propriétaires officiels du parc national qu’ils louent à Parks Australia et gèrent conjointement. Notre premier arrêt est pour le centre culturel qui présente l’historique du parc ainsi que des renseignements sur les coutumes aborigènes. Il compte aussi un magasin où nous trouvons des sandwiches et de l’eau, un petit ravitaillement nécessaire avant d’aller marcher. Nous avons décidé de commencer par le Base Walk, un chemin d’un peu plus de 10 kms qui fait le tour du rocher.

Uluru
Uluru

En fait, Uluru n’est que la partie émergée d’une formation rocheuse du sous sol, dégagée par l’érosion, une sorte « d’iceberg » de terre. De loin, il a l’air assez régulier ce rocher, mais de près, c’est un vrai gruyère avec des cavernes, des « cascades » creusées par les eaux de pluie et des éboulis. On y voit facilement des formes, ici un visage à la Modigliani, là le squelette d’une tête de profil, là encore une tête de dauphin.

Méliphage à cou jaune
Uluru
Uluru
Uluru
Uluru
Uluru - large green pussy tails
Uluru

Le chemin traverse une jolie végétation riche en arbres et en fleurs diverses, notamment des tapis de « large green pussy tails » avec leurs gros pompons duveteux légèrement jaunes. La zone étant sacrée pour les Aborigènes, il est demandé aux visiteurs de respecter les lieux et de ne pas monter sur le rocher. Pourtant l’escalade n’est pas formellement interdite et il y a pas mal de gens qui grimpent jusqu’au sommet à leurs risques et périls car c’est très raide et il n’y a rien pour arrêter une éventuelle chute (il y a eu d’ailleurs quelques accidents mortels). Nous nous contenterons de faire le tour.

Uluru - Flore
Uluru - Flore
Uluru - Flore
Uluru
Uluru
Uluru
Uluru
Uluru

Installation dans notre hôtel qui fait partie du grand complexe Ayers Rock resort situé à une dizaine de kilomètres de l’entrée du parc. Nous logeons à l’Outback pioneer hotel, un établissement qui offre des chambres de confort et de prix divers, réparties dans des bâtiments de plain-pied disséminés dans un jardin. Nous avons une « standard room », grande et bien équipée, tout à fait confortable. Réservation d’une table au Bough House, le restaurant de l’hôtel, puis nous allons mettre les pieds en éventail et prendre un peu de repos. Coucher de soleil sur Uluru, bien visible depuis une collinette aménagée au centre du complexe hôtelier puis petit apéro dans notre chambre avant d’aller manger (on peut acheter bière ou vin au bar).

Uluru

En ressortant à la nuit, je tombe sur un dingo errant et le prends pour un chien. Alors que je fais une tentative d’approche, la main en avant, une australienne me crie : « be careful it’s a dingo » et j’abandonne mon idée de caresse (d’ailleurs le bruit a fait fuir l’animal).

Le Bough House a une salle de restaurant qui ressemble un peu à une grange avec un très haut plafond. C’est assez agréable bien qu’un peu sonore. Nous optons pour un menu avec buffet d’entrées et plat au choix (40 AUD par personne sans les boissons). Les entrées sont très variées et plutôt bonnes : sushis divers, sashimis, salades, artichauts à l’italienne, grosses câpres, beignets… Les plats sont également tout à fait corrects et copieux (riz aux légumes pour moi et bœuf pour Patrice). La musique live est assurée par un jeune homme qui joue bien de la guitare mais dont la voix n’est pas à la hauteur et qui nous massacre un peu de vieux classiques d’America… ou de Trenet (dont une version tout à fait improbable de La mer).

Nuit à l’Outback Pioneer Hotel (standard room)

https://www.ayersrockresort.com.au/accommodation/outback-pioneer-hotel

Jour précédent :  J14                                                                 Jour suivant : J16