Jour 5 : Xizhou

Ce matin à Dali, le ciel est un peu comme hier, nuageux avec quelques traces de bleu. Petit déjeuner correct sur place : il y a du café (chouette), du pain, des fruits, des œufs et des plats chinois. Patrice file après le déjeuner pour acheter de la crème solaire car malgré le temps incertain nous avons commencé à virer au rouge. A 9 heures tapantes un chauffeur nous récupère pour nous accompagner à Xizhou, un village près du lac Erhai à environ une demi-heure de route de Dali.

Dali - Xizhou
En route vers Xizhou

Il nous laisse au Linden Centre où nous allons passer la nuit. C’est une très élégante demeure traditionnelle Bai avec trois cours intérieures aménagées en jardins et une terrasse panoramique qui offre une très jolie vue sur le village et les champs d’aulx qui l’entourent. Les propriétaires sont américains et le personnel parle anglais ce qui est très confortable pour nous.

 Xizhou - Linden Centre

Entrée du Linden Centre

Linden Centre
Linden Centre

Les cours intérieures avec des jardins soignées

Linden Centre
 Xizhou - Linden Centre

Très jolie vue sur les champs et la campagne. Ici on cultive de l’ail en grande quantité.

 Xizhou - Linden Centre

Nous laissons nos bagages à la réception et partons en promenade en compagnie de Juliet, une jeune guide américaine qui parle français et un couple de canadiens accompagnés de leurs trois jeunes enfants qui vivent à Shanghai depuis quelques mois et sont en vacances dans la région.

village de Xizhou
village de Xizhou

En route pour le village, nous faisons un arrêt dans une maison où la propriétaire fabrique un fromage genre mozzarelle. La boule est façonnée dans le petit lait très chaud puis le fromage est enroulé autour de bâtons pour sécher au soleil. Il est consommé soit frais, soit frit. Nous goûtons les deux préparations et ce n’est pas mal pour un pays où le fromage n’est vraiment pas traditionnel.

village de Xizhou - fromage

Séchage du fromage

village de Xizhou - fromage

Fabrication d’un fromage local au lait de vache

village de Xizhou - fabrique de nouilles de riz

Fabrique de nouilles de riz

village de Xizhou - fromage

Version crue et version frite : c’est bon !

Nouvel arrêt dans une fabrique familiale de nouilles de riz. Le riz est cuit puis réduit en pâte et laminé en bandes fines qui sont ensuite redécoupées. L’endroit a l’air propre mais on nous explique que le riz est lavé avec l’eau du coin dans de grands bassins où vivent des poissons. Si les poissons meurent c’est que l’eau n’est pas bonne à consommer! Nous goûtons quand même la pâte de riz…

village de Xizhou - marché
village de Xizhou - marché

Le marché de Xizhou est animé et fréquenté, en plus cela sent bon (contrairement aux marchés cambodgiens qui sentaient souvent le poisson pourri). Poulets vivants, poissons juste pêchés qui bondissent hors des bassins où ils sont gardés, escargots d’eau, sucre de canne en pains, très jolis fruits et légumes et herbes diverses, médecine traditionnelle, nouilles… Il y en a pour tous les goûts.

village de Xizhou - marché
village de Xizhou - marché

Pains de sucre

village de Xizhou - marché

Médecine traditionnelle

village de Xizhou - marché

Nous poursuivons par de petites rues commerçantes jusqu’à la place centrale du village où la jeune guide nous abandonne. Nous continuons notre promenade à deux et nous commençons par goûter un « baba » une sorte de fougasse à l’huile avec des herbes et de la viande (mélangées à la pâte). C’est cuit au feu de bois et c’est très bon. Encore quelques emplettes : 3 statuettes en bois bien ventrues (Confucius, Lao-Tseu et Tao), un batik local (blanc et bleu foncé), quelques petits sacs brodés et une paire de chaussures de bébé : si on continue comme ça il va falloir acheter un sac !

village de Xizhou - marché

Excellents « babas » fourrés aux herbes et à la viande

village de Xizhou
village de Xizhou
village de Xizhou

La jolie place centrale du village

village de Xizhou
village de Xizhou
village de Xizhou
village de Xizhou
village de Xizhou
village de Xizhou
village de Xizhou

Curieux mélange de modernité et d’archaïsme. Les forêts de fils entortillés côtoient un éclairage public combinant mini éolienne et panneau solaire.

village de Xizhou

Installation dans notre chambre, sympa avec un très grand lit dont le matelas est bien plus moelleux que celui de hier soir. Petite pause avant de repartir avec Juliet en voiture à cheval jusqu’au village voisin. Nous prenons une barque pour assister à une démonstration de pêche au cormoran. C’est une activité qui est maintenue uniquement pour les touristes, c’est donc un peu folklorique mais sympa quand même. Ce qui est étonnant c’est de voir la taille impressionnante des poissons pêchés par les cormorans. Le « tour » se termine par une danse folklorique sur une barge dans un coin du lac (ça c’est du grand n’importe quoi, mais les touristes chinois ont l’air très friands de ce genre d’exhibition).

sur le lac Erhai
sur le lac Erhai

Bateau de pêche

sur le lac Erhai

Pêche au cormoran

Pêche au cormoran sur le lac Erhai
Pêche au cormoran sur le lac Erhai

Poursuite de notre tour en voiture à cheval au bord du lac, jusqu’à une extrémité appelée « langue du lac ». Plutôt joli car c’est très vert avec une eau bien bleue et les montagnes en fond. Arrêt dans un parc et petite promenade à pieds jusqu’à la rive. Jolis échassiers. Surprenant de se retrouver face à des tipis, un camp retranché avec sacs de sable et caisses d’explosifs : il y a visiblement un tournage de film dans le coin.

Aigrettes

Aigrettes sur le bord du lac

Bords du lac Erhai
En carriole à cheval dans les petits villages
Xizhou

Retour au centre où nous passons un bon moment dans la bibliothèque à chercher un livre sur les oiseaux dont Juliet nous a parlé. Il y a beaucoup d’oiseaux dans le coin : aigrettes, hirondelles, bergeronnettes, huppes fasciées, pigeons… Il y a aussi beaucoup de petits oiseaux chanteurs que nous n’arrivons pas à identifier, ainsi que des oiseaux assez gros au ventre jaune doré, très craintifs et difficiles à prendre en photo.

Un peu de lecture dans notre chambre avant d’aller prendre un Mojito au bar et d’aller manger au restaurant de l’hôtel. Haricots à l’ail (spécialité locale), nouilles de riz au bœuf (autre spécialité) et bœuf aux tomates et poivre vert (très épicé): c’est toujours très bon et, comme hier, nous avons pu choisir sur une carte en anglais.

Journée très agréable.

Nuit au Linden Centre

Jour précédent : J4                                                                   Jour suivant : J6