Jour 9 : Yuhu – Baisha – Lijiang

Très bonne nuit puisque cette fois nous avons maîtrisé le chauffage. Bon petit déjeuner. Le chauffeur est ponctuel comme d’habitude et nous sommes dans la voiture avant 9 heures. Il y a de la brume sur le plateau et le sol est recouvert de gelée blanche. Avec le soleil qui pointe, la terre se met à fumer. Nous prenons la même route qu’à l’aller, mais cette fois le temps est dégagé et on peut profiter du magnifique paysage: hautes montagnes enneigées, vallées profondes, forêts, puis le Yang-Tsé d’une belle couleur verte.

route vers Lijiang
trajet du jour
route vers Lijiang
route vers Lijiang
route vers Lijiang

Nous redescendons dans la vallée par des routes souvent très défoncées

route vers Lijiang
route vers Lijiang
route vers Lijiang

Berges du Yang-Tsé sous le soleil

Yang-Tsé

Premier arrêt en fin de matinée au village de Yuhu, un joli village de la minorité Naxi avec des maisons en pierre, situé au pied de la montagne de Jade. Nous sommes persuadés être au village de Baisha (qui était le premier arrêt prévu sur notre programme de la journée) et nous nous mettons à chercher désespérément un temple avec des fresques! Nous arpentons le village au pas de course, sans rien trouver et pour cause, puisque nous ne sommes pas au bon endroit!! Il y a beaucoup de chinois qui promènent à cheval mais on ne sait pas où les guides les emmènent. En marchant vite je mets la jambe entière dans un caniveau profond. Heureusement je ne lâche pas l’appareil photo et j’en suis quitte pour un bon bleu. Nous retournons à la voiture, un peu dépités et nous nous apercevons enfin que ce n’est pas le bon bled en faisant lire le nom du village au chauffeur. Pourtant, nous avions demandé à plusieurs reprises à des habitants et au chauffeur lui-même si nous étions bien à Baisha… moralité rien ne vaut un bon idéogramme des familles pour se faire comprendre! Du coup nous avons bien promené dans le village mais nous avons raté la maison du docteur Joseph Rock, célèbre botaniste dont les aventures tibétaines ont été racontées il y a quelques années par Irène Frain.

route vers Lijiang
village de Yuhu
village de Yuhu
village de Yuhu

Depuis que nous avons quitté la montagne, la végétation a changé et est en pleine explosion printanière

village de Yuhu
village de Yuhu

Nouvel arrêt, cette fois à Baisha. Nous trouvons assez facilement les fameuses fresques dans le palace Dabaoji. Nous sommes un peu déçus car les bâtiments sont beaux mais les fresques sont en très mauvais état et très mal éclairées. Le village est assez petit et plutôt joli même s’il est un peu envahi de touristes et de boutiques. Nous faisons un arrêt pour grignoter quelque chose dans un café un peu branché, Chine-Chine. Patrice s’assoie sous une affiche en français du film Marius de Marcel Pagnol (tout à fait improbable) et nous commandons un grand café, une bière, une assiette de fromages (je sais ce n’est pas l’endroit mais je suis en manque) et un croque-monsieur. C’est bon mais l’ensemble nous coûte une vingtaine d’euros ce qui est franchement cher pour ici. L’arrêt a été quand même sympa. A noter que l’un des deux proprios parle un peu le français.

village de Baisha
village de Baisha

Une gloire locale

village de Baisha
village de Baisha
village de Baisha

Palace Dabaoji avec son joli jardin fleuri

village de Baisha
village de Baisha

Dernier petit trajet en voiture pour gagner Lijiang où nous abandonnons définitivement notre chauffeur qui a été très efficace et très sympathique malgré la barrière de langage. Nous attendons près de la voiture un porteur de l’hôtel car la vieille ville est piétonne et il y a quand même une bonne trotte jusqu’au Zen Garden Hôtel situé sur les hauteurs. Notre chambre est simple mais bien aménagée. Elle donne sur un balcon couvert avec vue sur les toits de la ville basse.

Zen Garden Hotel
Zen Garden Hotel

Nous déposons rapidement les affaires pour aller nous promener dans Lijang, la Venise orientale, ainsi nommée car la ville est traversée de canaux enjambés par 354 ponts. C’est une ville très touristique (tourisme chinois presque exclusivement) et la foule est impressionnante, de même que la multitude de commerces. Malgré le monde, c’est charmant avec de jolies maisons en bois, des saules et des rosiers partout et de petites rues tortueuses reliées les unes aux autres par des ponts et des passerelles en pierre.

Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang

Malgré la foule assez dense par endroits, la ville a beaucoup de charme

Lijiang
Lijiang

Plusieurs choses nous amusent beaucoup au cours de notre promenade :

– le quartier des restaurants de rue avec ses dizaines de cuisiniers en toques qui préparent les plats devant les badauds

Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang

– les jeunes filles qui se font prendre en photo habillées de l’un des nombreux costumes des minorités du Yunnan. De nombreuses boutiques proposent ce service : une mise en beauté avec maquillage et coiffure adaptée au costume choisi. Une fois habillée, la jeune fille suit un photographe qui va prendre une série de clichés avec en fond le cadre très romantique des petites rues de Lijiang. A propos de photo, nous sommes très sollicités pour poser avec des chinois, avec nos coups de soleil sur le nez nous devons faire on ne peut plus exotique !

Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang

– et les bars avec musique live et lumières clignotantes. C’est à celui qui fera le plus de bruit, un peu comme nous l’avions vu à Pékin. Ce tourisme chinois est en lui-même un spectacle très étonnant pour nous. Heureusement, dès que l’on s’éloigne un peu du cœur de la ville, on trouve de jolies ruelles au calme et on peut profiter un peu plus sereinement de cette très jolie ville.

Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang
Lijiang

Un peu comme à Venise, de nombreux groupes de touristes quittent la vieille ville en fin d’après-midi et les lieux prennent un autre visage

Lijiang
Lijiang

Retour en début de soirée dans le quartier des restaurants. Nous dégustons une très bonne Margarita dans un bar décoré de maillots de foot (dont le n°10 de Zizou) avec un jeune qui nous joue à la guitare des standards américains. Plus tard, comme nous n’avons mangé qu’une brochette de chips au paprika, nous prenons un bol de nouilles de riz à la façon bai dans un petit troquet (le repas avec la bière nous coûte 3 euros pour deux, soit moins que les cocktails pris un peu plus tôt, 5 euros).

Lijiang
Lijiang

Les fleurs en papier, munies de leurs bougies sont posées sur l’eau et dérivent au fil du courant

Lijiang
Lijiang

Coucher vers 23 heures. Nous avons réussi à retrouver l’hôtel sans trop de mal malgré l’enchevêtrement de ruelles sans aucune indication.

Nuit au Zen Garden Hôtel

 

Jour précédent : J8                                                                   Jour suivant : J10