Jour 5 :  YOGYAKARTA

Très bonne nuit pour toute la famille. A coté des traditionnels œufs et fruits frais, nous goûtons ce matin des confitures « maison » de mangue et de jacquier. Fatur nous rejoint pour prendre le café. Comme il est relativement tôt nous décidons de commencer la matinée par le temple de Borobudur (IXe siècle) situé à une quarantaine de kilomètres de Yogyakarta. Le très beau temps dégagé nous permet d’avoir de belles vues sur le volcan Merapi (2911m) et son panache de fumée. Ce gros cône qui de loin paraît tout à fait inoffensif est l’un de volcans les plus actifs de Java. Sa dernière éruption remonte à mai 2006. Elle a été accompagnée d’un séisme violent qui a secoué toute la région et fait plus de 5000 morts !

 

Becak

Le becak (cyclo-pousse de Java) est omniprésent

Yogyakarta
cimetière chinois

Cimetière chinois sur la route de Borobudur

Borobudur

Premières explications devant le plan des lieux

Borobudur
Borobudur
Le temple de Borobudur, entièrement restauré par l’UNESCO, est le plus grand monument bouddhiste au monde. C’est une curieuse pyramide carrée dont la base fait 123 m de côté. Elle est composée de 9 étages pour une hauteur totale de 34,50 mètres. Les bas reliefs décorant chaque niveau évoquent la vie de Bouddha. Les nombreuses statues de Bouddha sont assises dans quatre positions de méditation, une position pour chaque face du temple. Les gargouilles sont monstrueuses et particulièrement photogéniques. Au sommet, on dénombre 72 stupas (ayant chacun un bouddha à l’intérieur). La vue est magnifique notamment sur les volcans de la région (7 d’entre eux sont visibles ce matin). La majorité des touristes présents sont indonésiens ou asiatiques et nous sommes très sollicités pour nous faire prendre en photo avec eux. Cela nous fait un peu bizarre, mais nous nous prêtons volontiers à l’exercice.
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Borobudur
Banian
Route vers Yogyakarta
Après cette magnifique visite, nous revenons à Yogyakarta juste à temps pour visiter le kraton (ou palais du sultan de Yogya). Le sultan actuel est le dixième du nom et il bénéficie encore d’un grand prestige. La visite avec un guide officiel est obligatoire. Nous suivons donc une jeune femme qui nous fait faire en anglais le tour du propriétaire : quelques bâtiments bas avec des décorations de lotus et de beaux plafonds, un petit musée du sultan précédent avec chaise à porteurs, cage à enfants, photos et collection de batiks. Ici aussi nous posons de bonne grâce en famille avec des enfants, des mamies et des groupes d’indonésiens.
Kraton de Yogyakarta
Kraton de Yogyakarta

Gardiens du Kraton

Kraton de Yogyakarta
Kraton de Yogyakarta
Kraton de Yogyakarta
Kraton de Yogyakarta
Kraton de Yogyakarta
Marché aux oiseaux et aux poissons. On y trouve de tout, de très nombreux oiseaux bien sûr (dont certains oiseaux chanteurs qui valent plusieurs centaines d’euros car les indonésiens font faire à leurs oiseaux des concours de chant), mais aussi des cages de toutes formes et tailles, tout le matériel pour faire des cages, la nourriture pour les oiseaux (graines mais aussi vers vivants et criquets) et un tas d’autres animaux : serpents, scorpions, iguanes, geckos, chauves-souris, singes, lapins, tortues, chiots et chats… Les cages des oiseaux chanteurs sont suspendues dans les boutiques et les amateurs et futurs acheteurs s’installent sur de petits tabourets et écoutent attentivement les volatiles avant de faire leur choix.
Marché aux oiseaux
Marché aux oiseaux
Marché aux oiseaux
Marché aux oiseaux
Marché aux oiseaux
Marché aux oiseaux

 Quelques scènes de rue dans Yogyakarta

Yogyakarta

Sieste au milieu des cages

Yogyakarta
Yogyakarta

Petits étals ambulants avec des fruits ou des pâtisseries

Yogyakarta
Yogyakarta
Yogyakarta

  Marché aux légumes

Yogyakarta - marché aux légumes
Yogyakarta - marché aux légumes
Après une promenade dans le marché aux légumes, nous nous rendons au théâtre d’ombre que l’on appelle ici le Wayang Kulit. Le manipulateur (ou Dalang) fait s’affronter les marionnettes plates en cuir peint devant un tissu tendu et éclairé, pendant que les spectateurs de l’autre côté admirent les ombres. Le tout se fait au rythme de la musique du gamelan. Le théâtre est installé dans une fabrique et nous achetons sur place deux jolies chemises en batik et une marionnette en bois.

 

Yogyakarta - Wayang Kulit

le Dalang à l’oeuvre

Yogyakarta - Wayang Kulit
Yogyakarta - Wayang Kulit
Yogyakarta - Dessin à la cire
Atelier de tableaux en batik : on nous explique le procédé de fabrication traditionnel : dessin à la cire puis mise en couleur puis on enlève la cire. Chaque nouvelle couleur nécessite de protéger les couleurs déjà en place par une couche de cire. L’opération est donc répétée autant de fois qu’il y a de couleurs. A noter que pour un vrai batik les deux faces du tissu sont colorées de la même façon (alors que dans le batik mécanique, c’est une impression par tampon et une seule face est imprimée).

Retour à l’hôtel. Nous faisons tous avec beaucoup de plaisir (même si l‘eau est fraîche) une trempette dans la piscine. Laurent va ensuite passer un moment sur internet, Patrice bouquine pendant qu’Hélène et moi allons nous faire masser le dos.

 

Yogyakarta - Hotel Jogja village Inn

La piscine de l’hôtel entourée de frangipaniers

Yogyakarta - Hotel Jogja village Inn
Ce soir nous prenons un petit cocktail à l’hôtel avant d’aller manger dehors au « Kedai Kebun », une adresse du Routard que notre guide javanais nous a également recommandée. L’éclairage public est sommaire et les trottoirs réduits à leur strict minimum, mais ce n’est pas trop loin et les rues sont plutôt propres. De plus, nous faisons la moitié du chemin en becak (pousse-pousse). La décoration du restaurant est un peu sommaire (genre Internet café avec un éclairage un peu agressif), mais la nourriture est bonne et copieuse, pour un prix vraiment modique (un repas complet pour 4 personnes pour 15 euros). Rien à dire, même si nous aurions préféré une déco plus « locale ». Retour à pieds à l’hôtel, histoire de digérer un peu avant de se coucher.

 

Nuit à l’Hôtel Jogja Village Inn  

 

 

Page précédente : J4                                                                  Jour suivant : J6