Jour 14 :  KLUNGKUNG – TENGANAN – BESAKIH – UBUD

Ce matin nous nous réveillons seuls vers 6h30 avec le jour. J’écris quelques cartes postales dehors au soleil avant qu’un gros nuage n’amène quelques gouttes et m’oblige à rentrer. Petit déjeuner à l’hôtel. Confiture toujours aussi bonne même si l’ensemble n’est pas très copieux.

A 9 heures pétantes guide et chauffeur sont devant la porte. Direction Klungkung et sa cour de justice. Deux des pavillons ont de magnifiques plafonds peints : la salle de justice et le pavillon flottant situé au milieu d’un bassin. Dessins très fins mettant en scène de nombreux personnages évoquant le calendrier astrologique, des mythes et légendes locaux et des épisodes du Mahabharata. Egalement un petit musée avec quelques costumes de danse. Ces pavillons représentent la petite partie de l’ancien palais qui a survécu à l’attaque néerlandaise en 1908. Le lieu a été en effet le cadre d’un sanglant puputan (suicide collectif de la famille royale de Klungkung).

 

Trajet du jour
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung
Klungkung

Sur la route

Bali - Sur la route
Bali - Sur la route
Bali - Sur la route
Bali - Sur la route - enterrement
Bali - Sur la route
Bali - Sur la route

Le cercueil qui sera brûlé lors de la cérémonie de crémation

Bali - Sur la route

Nous remontons ensuite un peu vers le nord est en direction du village animiste de Tenganan qui abrite encore une communauté de Bali Aga, les habitants originels de l’île. C’est un village autonome avec ses propres lois et ses mariages intra-communautaires. Ici la vache est sacrée, comme en Inde. A noter que contrairement à Java, il y a beaucoup de chiens sur Bali et que les Balinais en règle générale ne mangent ni vache ni oie. Le village compte deux larges « rues », succession de terrasses reliées par des escaliers. Ces rues sont bordées de maisons, alors qu’en leur centre se trouvent les pavillons communautaires, de nombreux coqs de combats sous leurs cloches en paille et un grand nombre de vaches endormies. Naturellement c’est archi touristique et le village vit en grande partie de son artisanat de tissu et paillage, ainsi que de la taxe d’entrée prélevée auprès des touristes. Achat de deux jolis calendriers en bambou.

village de Tenganan
village de Tenganan
village de Tenganan
village de Tenganan
village de Tenganan
village de Tenganan

Nous partons ensuite vers la grotte aux chauves-souris, dans le temple de Goa Lawah. Là, même les garçons doivent revêtir le sarong et la ceinture de prière. C’est un lieu de culte avec un petit temple couvert d’offrandes et des milliers de chauves-souris qui habitent une grotte dans laquelle on ne pénètre pas et qui sont censées être les gardiennes du temple. Odeur caractéristique et vraie curiosité de voir ces bestiaux qui volent en tous sens à la recherche d’une place pour s’accrocher au plafond de la grotte.

Goa Lawah
Goa Lawah
Goa Lawah
Goa Lawah
Goa Lawah

Nous quittons ensuite le bord de mer pour prendre la direction du mont Agun par la route de Sidemen. Très belles vues sur des rizières en montant. Nous nous arrêtons en route dans un restaurant avec vue panoramique sur les rizières. La vue est magnifique mais la nourriture pas terrible.

Route du mont Agun
Route du mont Agun

Sur les flancs du volcan Agun (qui malheureusement est complètement dans les nuages), nous nous arrêtons au temple de Besakih, le plus grand et le plus vénéré des temples balinais. Malheureusement l’accès est limité pour les touristes (notre guide ne veut pas dépasser la première cour) et en dehors de quelques merus on ne voit pas grand-chose. Du coup l’endroit a relativement peu d’intérêt, d’autant qu’il fait un temps particulièrement maussade. On admire quand même une procession de villageois qui apportent des offrandes au temple.

Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih
Temple de Besakih

Retour à Ubud avec quelques embouteillages. Nous nous faisons déposer au marché (emplettes diverses et marchandage actif) puis nous rentrons à pieds à l’hôtel avec une provision de cartes postales. Nous avons réservé une table dans le jardin au café Wayan (le même qu’il y a 2 jours) pour 20 heures. Excellent repas avec en particulier des crabes farcis succulents pour tout le monde puis des spare ribs pour Patrice, du poisson en sauce pour Hélène et un assortiment de satay pour Laurent et moi. Gâteaux au chocolat en dessert…

Nuit à l’Hôtel Waka Namya

Jour précédent : J13                                                                    Jour suivant : J15