Jour 10 : BALURAN – KAWAH IJEN

Lever vers 7 heures. Nous avons dormi comme des souches (à peine entendu le muezzin cette nuit). Breakfast avec œufs et fromage. L’endroit appartient à une famille hollandaise et la salle à manger possède une belle collection d’assiettes de Delft anciennes. Guide et chauffeur viennent nous récupérer vers 9h.

 

Baluran - Kawah Ijen

Ici les routes sont en mauvais état et les accidents fréquents. Le mot d’ordre au volant est donc « patience ».

le long du parc de Baluran

Pendant quelques kilomètres nous longeons le parc de Baluran. Toute cette zone en bordure de route est particulièrement sèche et les arbres sont calcinés en de nombreux endroits. Nous gagnons ensuite la côte qui est ici bordée de cocotiers et nous nous arrêtons un moment pour tremper les pieds dans la mer, avec en face de nous les côtes de Bali puisque nous avons atteint l’extrémité Est de Java.

 

Route de Banyuwangi
Route de Banyuwangi
Route de Banyuwangi
Route de Banyuwangi

Dans la ville de Banyuwangi nous allons faire un tour dans le marché. Beaucoup de fruits garnissent les étals : mandarines, pommes, mangues et divers fruits locaux avec lesquels nous avons commencé à nous familiariser comme les mangoustans (couleur pourpre, intérieur blanc juteux et parfumé), les grenadelles (peau de couleur orange, intérieur avec des graines noires), les longanes (sorte de litchi brun très parfumé), les ramboutans (litchi chevelu rouge), les salaks ou fruits du serpent (écailles marron intérieur blanc), les pitayas ou fruits du dragon (écailles rouges avec intérieur blanc piqueté de noir) et les caramboles ou blimbing qui ici sont très goûteuses contrairement à celles que l’on trouve chez nous. Nous continuons par les marchands de gingembre et de racines de curcuma (utilisée ici comme médicament) et les stands de chips de maïs, galettes de riz et pétales de manioc frits. Le sucre de canne est vendu sous forme de pyramides compactes d’une quinzaine de centimètres de haut, percées en leur centre. Nous traversons également les vêtements, le bricolage… c’est un marché particulièrement bien achalandé.

 

Marché de Banyuwangi
Marché de Banyuwangi
Marché de Banyuwangi
Marché de Banyuwangi
Marché de Banyuwangi

Au sortir du marché nous nous installons chacun dans un becak (cyclopousse) qui nous emmène à travers un dédale de ruelles sympathiques jusqu’au temple chinois de la ville. Aujourd’hui c’est vendredi et les musulmans se sont mis sur leur trente-et-un pour aller à la mosquée. Les enfants ont la tête recouverte d’un kufi en forme de bonnet tricoté, alors que les hommes adultes portent plutôt un petit chapeau plat en tissu. Toute la population masculine est dans les rues.

 

 Banyuwangi
 Banyuwangi
 Banyuwangi

Le temple chinois est plus grand que celui que nous avons vu à Malang. Il abrite trois religions qui ont chacune des « pièces » de prière séparées. Un vieux chinois nous fait la visite en donnant de très nombreuses explications. Malheureusement quelques minutes d’explications se transforment chaque fois dans la bouche de notre guide en quelques mots !! Nous en profitons pour détailler les lieux. C’est de loin la couleur rouge qui domine. Les autels sont vraiment kitsch avec la divinité honorée qui trône au milieu d’un tableau lumineux (façon fête foraine). L’ensemble clignote beaucoup. Nous nous arrêtons un moment devant le dieu de l’argent, visiblement très aimé par les fidèles car les offrandes sont nombreuses, et nous ne pouvons nous empêcher de sourire devant le petit personnage animé installé au milieu de fausses pièces d’or ! Je regrette vraiment l’interdiction de prendre des photos.

 

 Banyuwangi - en becak
 Banyuwangi becak-glacier
 Banyuwangi - temple chinois
 Banyuwangi - temple chinois
 Banyuwangi - temple chinois

A l’extérieur du temple, une femme est en train de préparer les funérailles d’un membre de sa famille. Le défunt, qui apparaît en photo dans un petit cadre, doit emporter avec lui tous les objets dont il aura besoin dans l’autre monde. Ces différents objets sont refaits en carton et seront brulés avec le corps. Sont ainsi rassemblés : une maison, un jardin, un réfrigérateur, une voiture, un coffre-fort et divers objets. Au milieu se trouvent également des offrandes périssables : fleurs, fruits et légumes.

 Banyuwangi - préparation pour funérailles
 Banyuwangi

Nous quittons ensuite la ville pour Licin, sur les flancs de l’immense caldeira de l’Ijen Merapi. Et de là, nous prenons la direction de notre hôtel, situé en pleine cambrousse au milieu des rizières à environ 700m d’altitude. L’accès est assez difficile (plusieurs kilomètres de mauvaise piste) mais en haut c’est magnifique.

vers le Kawah Ijen
vers le Kawah Ijen
vers le Kawah Ijen
vers le Kawah Ijen
chemin vers l'Ijen Resort

Installation dans deux belles chambres avec une très jolie vue sur le jardin (superbe) et la campagne aux alentours. Petit bain dans la piscine à débordement mais l’eau est fraiche et nous ne nous y attardons pas.

Ijen Resort
Ijen Resort - Ixora rouge
Ijen Resort
Ijen Resort
Ijen Resort
Ijen Resort
Ijen Resort
Ijen Resort
Ijen Resort - orchidée
Ijen Resort - Clerodendron

Avec Hélène et Patrice nous partons faire une grande promenade à pieds le long des rizières (Laurent s’est précipité sur internet). Le temps est menaçant mais nous faisons fi des quelques gouttes et nous descendons jusqu’au premier village. Les habitants (comme la plupart des javanais) sont très souriants et tous nous disent bonjour en nous croisant. Les travaux des champs sont presque finis pour la journée et les cerfs-volants sont de sortie, petits et grands sont aux commandes d’engins volants de toutes formes. D’autres jouent au badminton. Poules, coqs et canards promènent au milieu de tout ce petit monde. On a beau être en pleine campagne, le chant du muezzin retentit à l’heure de la prière.

Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
Alentours de l'Ijen Resort
papillon de nuit

Nous remontons jusqu’à l’hôtel à la nuit. Repas sur place sous une très jolie véranda. C’est correct mais assez cher pour Java et assez peu copieux. Du coup, Laurent mange deux desserts !

Nuit à l’Ijen Resort

Jour précédent : J9                                                                    Jour suivant : J11