Jour 15 : UBUD – JIMBARAN

Ce matin les enfants ne retrouvent plus leurs cadenas pour fermer les valises. Comme les deux cadenas ont disparu, un indélicat les a certainement subtilisés dans les chambres. Petit déjeuner avant de rencontrer notre nouveau guide qui va nous accompagner pour notre dernier jour de visite dans Bali. Nous partons avec lui pour Denpasar, la capitale de l’île. Pendant le trajet nous évoquons les très nombreuses fêtes qui émaillent la vie des balinais, l’une des premières étant la présentation à la terre à l’âge de 6 mois (avant l’enfant ne doit pas toucher le sol). Les anniversaires des enfants sont souhaités 9 fois (tous les 200 et quelques jours). Il y a également une fête à la puberté et le limage des dents avant le mariage. Six dents sont limées sur 2 mm, ce qui correspond aux « six mauvaises pensées » que sont l’alcoolisme, le meurtre, le vol, la médisance, la prostitution et les jeux d’argent.

Ubud - Jimbaran

Musée de Denpasar : construit par les hollandais avec vocation d’être représentatif de l’architecture locale, il combine des éléments structuraux d’un temple et d’un palais. Belle collection ethnographique, magnifiques masques et costumes de théâtre. La visite est surtout intéressante grâce aux commentaires de notre guide (autrement les pièces présentées manquent furieusement d’explications).

Musée de Denpasar
Musée de Denpasar
Musée de Denpasar
Musée de Denpasar
Musée de Denpasar
Musée de Denpasar
Musée de Denpasar

Marché de Pasar Badung : c’est le marché traditionnel de Denpasar, installé sur plusieurs niveaux. On y trouve vraiment de tout : poissons frais et séchés, viande, coqs vivants pour les combats, légumes et fruits, fleurs et paniers pour les offrandes, équipement et décorations pour les temples, mais aussi vêtements, ustensiles de cuisine, etc. Chaque étal est surmonté d’un petit autel portatif qui est chargé d’offrandes à l’attention du dieu des marchands. Nous nous arrêtons ensuite au marché aux oiseaux. C’est franchement plus propre qu’à Yogyakarta où tout était recouvert de fientes. Jolies cages en bois et beaucoup d’oiseaux de toutes plumes. Coloré et sympathique.

Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar

Pas de réfrigérateur pour la viande et le poisson mais pas de mouches non plus

Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché de Denpasar
Marché aux oiseaux
Marché aux oiseaux
Marché aux oiseaux

Nous prenons ensuite la direction de l’ouest vers la mer et le temple de Tanah-Lot (terre-mer). Déjeuner dans un restaurant dominant la mer. Vue magnifique et excellents calamars frits et grosses crevettes grillées (que nous avons choisis frais avant cuisson et payés au poids). La mer est agitée et on ne se lasse pas du spectacle des vagues qui s’écrasent contre les falaises. Le temple est bâti sur un rocher dans la mer ; il n’est accessible qu’à marée basse. Vraiment superbe.

Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Bali côte sud-ouest
Temple de Tanah Lot
Temple de Tanah Lot

Nous poursuivons vers le sud. Les routes sont plutôt embouteillées avec motos par centaines, voitures et camions. Sur la presqu’île de Bukit à l’extrême sud de Bali, le paysage change complètement. Ici la terre est calcaire et il y a peu de précipitations du coup, tout est sec et jaune. Les constructions poussent comme des champignons (villas, hôtels, magasins), heureusement il n’y a pas de bâtiments hauts, mais le massacre du paysage est bien réel. Sur la pointe sud, surplombant la mer au sommet d’une falaise étroite se trouve le temple de Uluwatu. On ne pénètre pas dans le sanctuaire mais le site est magnifique. Une armée de singes « gardent » le temple et sont réputés pour voler bijoux et lunettes. On ne s’approche pas trop des singes…

Uluwatu
Uluwatu
Uluwatu
Uluwatu
Uluwatu
Uluwatu

Installation en fin d’après-midi à l’hôtel Villa Balquisse. Nous sommes un peu déçus sur le coup de voir qu’il ne donne pas directement sur la mer. Grandes chambres très joliment décorées, deux jolies piscines. C’est un hôtel de charme de petite taille tenu par un couple de franco-marocains où l’on se sent vraiment « chez soi ». Nous déposons nos affaires et partons jusqu’à la plage. La route d’accès n’est pas très agréable car il faut faire le tour de l’hôtel intercontinental par une route sans trottoir et très passante. La plage est magnifique. Nous croisons des français qui nous conseillent de couper par l’Intercontinental pour éviter le détour et les désagréments. Très beau coucher de soleil sur la mer.

Villas Balquisse - Jimbaran
Villas Balquisse - Jimbaran
Plage de Jimbaran
Plage de Jimbaran
Plage de Jimbaran

Retour à l’hôtel (en suivant les conseils de nos compatriotes) et très bon repas sur place dans un cadre particulièrement agréable. Raviolis de poisson, thon pour les uns, dorade rouge pour un autre et risotto à la badiane avec poulet pour le dernier. Premier vin du voyage : un blanc de Bali assez fruité et bien bon avec le poisson. A noter une tarte (pâte aux noisettes, mousse au chocolat blanc et myrtilles) qui a eu un franc succès au dessert.

Nuit à l’Hôtel Villa Balquisse

 Jour précédent : J14                                                                    Jour suivant : J16