Jour 5 : Cape Town – Clanwilliam

C’est déjà le moment de quitter Cape Town … C’est passé vite et la ville et ses environs nous ont donné envie de revenir pour un séjour un peu plus long.

Nous longeons la côte une dernière fois avec un premier arrêt à Camps Bay. Depuis la route on a accès à un terre-plein depuis lequel le point de vue sur la plage, enchâssée dans son écrin de montagnes (les fameux douze apôtres) est vraiment magnifique. C’est la carte postale du Cap. Nous continuons la route du bord de mer avec quelques arrêts, le dernier au phare de Green point qui ressemble, comme le signale notre guide, à un gros sucre d’orge avec ses bandes rouges et blanches.

2inn1 Kensington
Camps Bay
Camps Bay

Les douze apôtres qui dominent Camps Bay

Cape Town - Clanwilliam

Départ vers le nord, en direction de Clanwilliam notre étape du jour. Paysage très vert, vallonné, avec des cultures céréalières, quelques vignes, des vaches, des moutons et des fleurs sauvages. L’autoroute se transforme vite en route (la nationale 7 qui va jusqu’en Namibie) avec de nombreux camions et des tronçons en travaux. Pas de station service sur la route principale, il faut donc s’engager sur une petite route jusqu’à un village (une rue principale avec quelques maisons autour) où heureusement il y a une pompe à essence. Curieusement, même lorsqu’elles sont minuscules, les agglomérations ont leur « township » à l’extérieur.

N7 Cape Town - Clanwilliam
N7 Cape Town - Clanwilliam
N7 Cape Town - Clanwilliam
N7 Cape Town - Clanwilliam
N7 Cape Town - Clanwilliam

Un peu plus au nord, la végétation change un peu, les cultures céréalières sont remplacées par des champs d’orangers et des points de vente pour les agrumes.

N7 Cape Town - Clanwilliam - Agrumes
N7 Cape Town - Clanwilliam - Agrumes

Nous arrivons à Clanwilliam vers 14 heures et nous allons directement poser nos bagages à Saint du Barrys, un joli Bed and Breakfast tenu par Mr et Mme Willies dans une grande maison installée sous un immense ficus. Le corps de maison principale regroupe les pièces communes et les appartements des propriétaires, les anciens communs ont été aménagés en chambres. Beaucoup de charme, bien fleuri, avec de nombreux oiseaux dont un sympathique Jacquot du Gabon qui accueille les nouveaux arrivants avec des « hello » et des « bye bye ».

 Clanwilliam - Saint du Barrys
 Clanwilliam - Saint du Barrys
 Clanwilliam - Saint du Barrys
 Clanwilliam - Saint du Barrys

Sur les conseils de notre hôtesse qui nous annonce de la pluie pour demain, nous partons immédiatement nous promener dans le massif du Cederberg. Arrêt dans une ferme juste avant le pont de la Brandewyn River et achat de tickets pour faire le parcours du Sevilla Rock Art Trail. Il s’agit d’une promenade de quelques kilomètres dans la cambrousse à la recherche des peintures rupestres laissées par les San. Le parcours est fléché et sans difficulté. Les peintures sont pas mal (on trouve des monstres, des oryx, des chevaux ou zèbres, des guerriers avec arc et flèches, des femmes, des éléphants, des rhinocéros, des cobras…) mais c’est surtout un prétexte à faire une très jolie marche au milieu des fleurs sauvages de toutes les couleurs et des gros rochers rouges.

massif du Cederberg
massif du Cederberg
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail

Tapis de fleurs sauvages le long du Sevilla trail

Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail
Sevilla Rock Art Trail

Nous croisons quelques beaux lézards qui se confondent avec les roches et quelques damans des rochers qui s’enfuient à notre approche. Très agréable promenade et un vrai coup de coeur. Nous revenons à notre point de départ au coucher du soleil.

Sevilla Rock Art Trail
Massif du Cederberg
Massif du Cederberg

Retour à l’hôtel. La chambre est jolie mais il faut un bon coup de chauffage pour enlever l’humidité. Repas du soir au restaurant Reinhold’s. Restaurant « old style » avec un décor assez étonnant qui évoque les restaurants allemands de campagne de ma petite enfance : boiseries foncées, lourdes tentures en velours rouge, nappes rouges, lumignons rouges de tous les côtés. Ambiance tamisée et feutrée. C’est quand même sympa et la nourriture est classique mais bonne et copieuse : champignons frits pour moi et carpaccio de springbok pour Patrice en entrée puis très bons steaks pour tous les deux et cheese cakes en dessert. 800 rands avec le vin. Coucher comme des masses à 10 heures du soir !

 

Nuit au Saint du Barrys Country Lodge

www.saintdubarrys.com

Jour précédent : J4                                                                  Jour suivant : J6