Jour 7 : Springbok – Frontière namibienne – Fish River Canyon

Pas un nuage ce matin, mais il fait réellement frais. Je sors au petit matin pour photographier quelques oiseaux, en particulier les tisserins qui ont repris leur activité dès le lever du jour. Je me gèle rapidement les doigts, regrette les gants et suis obligée de battre en retraite à l’intérieur ! Petit déjeuner sympa puis je vais demander quelques renseignements à l’accueil pour savoir s’il est possible de voir des fleurs avant de prendre la route de la Namibie. Nous sommes un peu en limite du Namaqualand mais on m’indique un village pas très loin de l’hôtel ainsi qu’une route un peu plus haut où nous devrions pouvoir voir des ficus (à condition que la température monte un peu car il y a du soleil mais il fait frais).

Naries Manor House
Francolins à ailes grises
Naries Manor House
Tisserin du Cap
Naries Manor House
Tisserin du Cap

Nous partons donc vers Nababeep et nous avons le plaisir de découvrir des tapis de ficoïdes orange qui sont magnifiques, même si les fleurs ne sont pas toutes ouvertes. Superbe et franchement étonnant. 

Namaqualand - Fish River Canyon
Route de Nababeep
Route de Nababeep
Route de Nababeep
Route de Nababeep
Route de Nababeep

Les fleurs tapissent réellement les sols.  

 Nababeep

village de Nababeep 

 Nababeep
 Nababeep

Nous prenons ensuite la direction d’Okiep et la route de Concordia, là encore nous avons la chance de voir des fleurs sauvages même si les couleurs sont moins éclatantes qu’à Nababeep. Retour à Okiep. Il y a bien un poste d’essence mais ils sont en train de remplir les cuves. Nous sommes donc obligés de retourner à Springbok pour faire le plein.

route de Concordia
route de Concordia
N7 en direction de la Namibie

Nous suivons toujours la N7 vers le nord. Il y a beaucoup de travaux qui nous obligent chaque fois à attendre assez longtemps (sur des tronçons de plusieurs kilomètres, une seule voie est praticable et il faut circuler en alternance). Le paysage devient de plus en plus sec, nous passons Steinkopf puis Vioolsdrif juste avant la frontière namibienne marquée par la rivière Orange.

travaux sur la route de la Namibie
 route de la Namibie
 route de la Namibie
 route de la Namibie

Du côté de l’Afrique du Sud les formalités sont rapides, mais côté namibien c’est franchement plus long. Il y a en particulier un tas de paperasses à remplir pour la voiture. Nous avons oublié de prendre de l’eau ce matin et nous avons un peu le gosier qui fait de la poussière, mais au poste frontière il n’y a ni essence ni de quoi se désaltérer ou manger. Il ne nous reste plus qu’à tracer vers le nord jusqu’au premier bled, Grünau, 130 kilomètres plus loin. Côté namibien, on ne croise plus personne. Même si l’Afrique du Sud n’a pas une densité de population importante (environ 48 millions d’habitants et moins de 40 habitants au km2), la Namibie est encore moins peuplée : un peu plus de 2 millions d’habitants (soit moins que la ville du Cap) et seulement 2,6 habitants au km2, on ne peut pas dire qu’ils se marchent les uns sur les autres ! En fait de bled, Grünau n’a que quatre maisons, une pompe à essence, mais rien pour acheter à boire. 

Namibie - route vers le Fish River Canyon
Namibie - route vers le Fish River Canyon
Namibie - route vers le Fish River Canyon
Namibie - route vers le Fish River Canyon

Premiers arbres à carquois

Namibie - route vers le Fish River Canyon
Namibie - route vers le Fish River Canyon

Il commence vraiment à faire soif mais nous avons encore 70 kms de piste avant d’apercevoir le Canyon lodge. Pas fâchés d’arriver. L’endroit est charmant avec la réception installée dans l’ancienne ferme de style germanique et des bungalows disséminés dans la nature au milieu d’énormes rochers. Nous avons le numéro 25, le plus loin mais avec l’avantage de n’avoir que la nature devant les yeux. Nous retrouvons les paysages namibiens que nous avions tant aimés lors de notre premier voyage. Installation. Dans la salle de bain, les parois sont en rocher. Nous poussons à pieds jusqu’à la très jolie piscine, bien intégrée dans le paysage. 

Canyon lodge
Canyon lodge

Jolie vue devant notre bungalow

Canyon lodge
Canyon lodge
Canyon lodge

Le très agréable canyon lodge

Canyon lodge
Canyon lodge

Juste avant le coucher de soleil nous montons avec un guide et un couple germano-namibien très sympathique sur une colline juste à côté du lodge. Du sommet la vue est magnifique sur le Gondwana canyon park. On renoue également avec les apéritifs en admirant le coucher de soleil ce qui n’est franchement pas désagréable.

Canyon lodge

Juchés sur un amas de rocher, nous découvrons une vue magnifique sur le parc du Gondwana

Canyon lodge
Canyon lodge
Canyon lodge
Canyon lodge
Canyon lodge

Repas du soir sous forme de buffet. C’est plutôt bon. Patrice retrouve avec plaisir la viande d’oryx. Personnellement, je n’arrive pas à me résoudre à manger ce si bel animal (bien que la viande soit fort bonne)!!

Nuit au Canyon lodge

www.gondwana-collection.com

Jour précédent : J6                                                                  Jour suivant : J8