Jour 15 : Windhoek – Johannesburg – Maun (Botswana)

Le gardien de l’hôtel nous réveille à 3 heures du matin et nous fait gentiment un café. Nous prenons la route de l’aéroport qui s’avère très facile à trouver depuis l’hôtel. Restitution de la voiture et problème avec Avis qui nous réclame une partie du prix de la location alors que tout a été prépayé par l’agence. Patrice palabre longtemps, garde son calme et finit par avancer l’argent car de toute façon ils ont déjà notre empreinte de carte bleue. Beaucoup d’attente dans l’aéroport de Windhoek. On se demande pourquoi ils nous font venir si tôt alors que le personnel qui fait l’enregistrement ne ramène sa fraise qu’une heure avant l’embarquement ! L’attente est d’autant plus désagréable qu’il fait un froid de canard et que nous sommes en plein courant d’air. Nous prenons un vol South African Airlines jusqu’à Joburg puis un vol sur Air Botswana dans un avion à hélices jusqu’à Maun.

Windhoek - Johannesburg
Arrivée aéroport de Maun
Johannesburg - Maun

Changement radical de température à l’arrivée : il fait vraiment doux. Personne ne nous attend dans le petit aéroport de Maun mais un responsable de l’aéroport appelle rapidement notre lodge qui envoie quelqu’un nous chercher. Installation au Thamalakane river lodge, à quelques kilomètres de Maun, au bord de la rivière Thamalakane. Il y a des crocodiles, des hippopotames, des serpents, des araignées et des scorpions (ça c’est pour l’ambiance) mais aussi de très nombreux oiseaux, c’est même un festival. Nous posons nos sacs dans un luxueux bungalow avec une mini piscine privée. Patrice appelle Tourmaline pour évoquer les problèmes avec Avis (problèmes qui ont l’air chroniques mais qui seront rapidement réglés) puis repos réparateur car la nuit a été fort courte.

Thamalakane lodge
Thamalakane lodge

Vue sur la rivière depuis notre chambre

Thamalakane lodge

Je profite de la fin d’après-midi pour admirer et photographier les oiseaux : Jacana d’Afrique, Bec ouvert africain, Touraco concolore, Coucal des papyrus, Barbican promepic, ainsi que de mignons petits écureuils de Smith qui traversent les pelouses en se pourchassant. 

Thamalakane lodge
Thamalakane lodge - Coucal des papyrus
Thamalakane lodge - Ecureuil de Smith
Thamalakane lodge - Ecureuil de Smith
Thamalakane lodge - Ecureuil de Smith

Très joli coucher de soleil sur la rivière, que nous admirons bien installés dans des fauteuils confortables. 

Thamalakane lodge
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge

C’est un festival de couleurs

Thamalakane lodge

Repas du soir très agréable et très bon, pris en extérieur sur une terrasse dominant la rivière, car la température est douce. Patrice se régale avec un steak bien épais et des calamars grillés, moi avec des calamars accompagnés du poisson du jour et une salade de crevettes aux épices cajun. Cheese cake en dessert.

Nuit au Thamalakane river lodge, dans les environs de Maun

www.thamalakane.com

Jour précédent :  J14                                                                 Jour suivant : J16