Jour 16 : Maun – Gunn’s camp (Delta de l’Okavango)

Beaucoup de chants d’oiseaux dès le petit matin. Le vent est froid et nous ressortons les polaires pour aller prendre le petit déjeuner. Belle lumière du matin. 

Thamalakane lodge
Thamalakane lodge - Coucal des papyrus
Thamalakane lodge - Calao de Bradfield

Un peu de farniente en attendant notre départ et quelques photos d’oiseaux : Râle à bec jaune, Héron strié, Héron cendré, Anserelle naine, Calao à bec noir, Cratérope flêché, Tisserin safran, Anaplecte écarlate, Calao de Bradfield, Rollier longs brins ainsi que toutes les autres espèces déjà découvertes hier. A noter que le rollier a un plumage somptueux mais un chant horrible.

Thamalakane lodge - Rollier à longs brins
Thamalakane lodge - Anaplecte écarlate
Thamalakane lodge
Thamalakane lodge - Ecureuil de Smith
Thamalakane lodge

Pour un petit bain, mieux vaut opter pour la piscine que pour la rivière…

Thamalakane lodge - Bec ouvert africain
Thamalakane lodge - Calao à bec noir

Départ à 11h30 pour l’aéroport de Maun. Les formalités sont réduites au minimum. Nous décollons à 12h45 dans un tout petit coucou. Nous sommes quatre passagers et il y a deux pilotes dont un jeune homme qui nous signale avant le départ qu’il est en formation. On espère qu’il a quand même quelques heures de vol au compteur ! Le vent est assez violent donc ça secoue un peu, mais la vue sur le delta de l’Okavango est magnifique.

Aeroport de Maun

L’instructeur a l’air d’avoir de la bouteille !

De Maun vers le Delta
Vol vers Gunn's camp
Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango

Arrivée sur le mini aéroport de Gunn’s camp, une piste en terre avec trois seaux de sable qui font fonction de poste incendie. Notre avion continue son périple avec les deux autres passagers et nous sommes accueillis par le personnel du lodge. Briefing par le responsable qui nous explique le mode de fonctionnement du lodge : les prestations sont « full inclusive » c’est à dire que tout est compris. Côté sécurité, il nous fait signer une décharge au cas où il nous arriverait quelque chose : nous sommes en pleine nature, entourés d’animaux sauvages et nous sommes venus de notre plein gré ! Donc les consignes de sécurité sont à respecter scrupuleusement : on ne marche pas dehors la nuit sans garde, on ne sort pas de sa tente… D’ailleurs les éléphants ont récemment détruit les abords de la piscine en déracinant de gros arbres. Après cette mise en matière et un petit verre de bienvenue, nous nous installons dans notre « tente », une grande chambre assez luxueuse avec une antichambre équipée de confortables fauteuils anglais et une terrasse en bois sur pilotis avec deux fauteuils pour profiter du paysage. La salle de bains attenante est en extérieur, sous les arbres. Un barbican promepic est en train de se regarder dans la glace au dessus du lavabo et donne des coups de bec à son image !

Gunn's camp

Le poste incendie…

Gunn's camp

Accès au lodge

Gunn's camp

La piscine après le passage des éléphants

Gunn's camp

Les bâtiments sont sur pilotis et entourés d’eau

Gunn's camp

Notre « tente » et un barbican très intrigué par le miroir de la salle de bains

Gunn's camp - Barbican promepic
Gunn's camp - Epomophorus crypturus

A 15 heures, nous gagnons les parties communes pour un thé avec de très bons petits gâteaux. Une dizaine de chauve-souris, des Epomophorus crypturus, sont installées sous le toit et le « salon » abrite de nombreux nids d’hirondelles striées qui font des allers-retours incessants pour nourrir leur progéniture. Nous partons rapidement pour une promenade en petit bateau à moteur dans le lacis de canaux du delta. Superbe promenade pendant laquelle nous avons tout le loisir d’admirer de nombreux oiseaux : jacanas d’Afrique, martins pêcheurs huppés, marabouts, crabiers chevelus, râles à bec jaune, oies armées de Gambie, aigrettes garzettes, anhingas d’Afrique et les très majestueux pygargues vocifer (African Fish Eagle) qui guettent les poissons depuis le sommet des arbres. Côté mammifères et reptiles nous ne sommes également pas déçus : girafes, impalas, cobes de Lechwe, éléphants, crocodiles, hippopotames et d’énormes varans du Nil.

Gunn's camp - Impalas
Gunn's camp - Cobe de Lechwe
Gunn's camp - Crabier chevelu
Martin pêcheur huppé
Pygargue vocifer
Gunn's camp - Girafe
Gunn's camp - Lotus bleu
Gunn's camp - Varan du Nil
Pygargue vocifer
Eléphant
Delta Okavango

Un pygargue en position de guêt

Crabier chevelu
Aigrette garzette
Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango
Eléphant
Delta de l'Okavango
Hippopotames
Hippopotames

A la tombée du jour, le coucher de soleil est juste magique. Les couleurs sont somptueuses, c’est presque irréel !

Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango
Delta de l'Okavango

Retour au lodge à la nuit pour le repas du soir. Table commune où tout le monde se retrouve, les touristes et les guides. Nous sommes une dizaine d’étrangers, surtout des allemands, mais aussi un couple de polonais et deux australiennes. Très bon repas et soirée très sympa. En regagnant notre tente nous croisons un gros babouin. Nous passons notre chemin…

Nuit à Gunn’s camp, Delta de l’Okavango

www.gunns-camp.com

Jour précédent : J15                                                                  Jour suivant : J17